Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 17:36

Cent ans après le début de ce  « meurtre collectif  » ainsi que le qualifiait Paul Vaillant Couturier l’Arac tient à souligner les analogies de la situation politique et économique actuelle avec celles du début des années vingt du siècle précédent.

 

L’entrée en guerre eut pour cause la volonté  des pays impérialistes d’accaparer les ressources naturelles de la planète et d’ouvrir de nouveaux débouchés pour leurs industries sur la base du principe vieux comme l’humanité « ôtes- toi de là que je m’y mette ».

 

Il faudra des millions de morts  pour enfin parvenir à un compromis qui ne réglera rien, mais provoquera  plus tard des hécatombes encore plus importantes.

 

Elle permit de s’opposer aux avancées sociales et démocratiques des peuples, notamment en Europe, jetés les uns contre les autres en une effroyable mêlée.

 

Contrairement à la légende les poilus n’étaient pas partis la fleur au fusil, les inconscients peut être, mais la peur au ventre. Nombre d’entre eux, devant  des combats conduisant à des centaines  voire à des milliers de morts à chaque assaut, ont tenté à juste titre de réagir.

 

Jugés sommairement, fusillés pour l’exemple, l’ARAC a demandé en vain leur réhabilitation collective et morale en tant que soldats citoyens, ils ne le seront qu’au coup par coup, d’autres ne le seront jamais.

 

Depuis sa création en 1917, l’ARAC a multiplié inlassablement ses efforts afin de tenter de prémunir les nouvelles générations de la résurgences du  fléau qui, sous les mêmes prétextes fallacieux,  fait encore aujourd’hui s’allonger la longue liste des victimes cette fois par mercenariat interposé financé insidieusement par ceux là même qui en espèrent un profit.

 

Les pays membre de l’Union Européenne en sont tous plus ou moins partie prenante  dans l’indifférence quasi générale des opinions publiques  qui le plus souvent ne s’éveillent à la réalité qu’au retour des cercueils.

 

Mais prenons garde, si rien ne vient ne vient y mettre un terme, les armes de destructions massives dont disposent les belligérants actuels ou en puissance pourraient faire en sorte  qu’il n’y ait demain ni vainqueur ni vaincu mais le néant.

 

Comme  Jean Jaurès nous pouvons affirmer  que si pour faire preuve de courage l’Humanité est  condamnée à tuer éternellement, elle   sera maudite.

 

Ce n’est pas par  la force des armes que l’on doit résoudre les conflits d’intérêt mais par l’appel  à la raison.

 

N’oublions  pas que ce sont des démissions politiques et morales qui ont conduit les SS à Oradour, les Juifs,  les  roms, tous ceux qui refusaient le crime à  la mort.

 

Les néo nazi font régner la terreur en Ukraine, l’obscurantisme tente d’imposer sa loi et multiplie les atrocités sur tous les continents, les droits fondamentaux des peuples sont bafoués au mépris de la Charte de l’ONU,  la désinformation est devenus la norme, l’Histoire la portion congrue de notre système éducatif.

 

Les voies du pétrole et du gaz sont hélas toujours ignorées par le plus grand nombre.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires