Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 15:21

L’horreur, l’innommable c’est certain, et maintenant l’union sacré comme en 1914 dont chacun devrait connaître le sinistre bilan.

 

Les attentats étaient prévisibles.

 

Ainsi que me disait mon grand père, un homme de bon sens " à cracher en l’air ça te retombe presque toujours sur la figure pour peu que le vent s’y prête."

 

Sous couvert d’émotion factice nous assistons aujourd’hui au bal des faux culs  oublieux de leurs crimes passés, présents et programmés car rien ne laisse présager un changement d’orientation de leur part :

Les uns  font part de leur indignation tout en présentant leurs condoléances mais passent soigneusement sous silence le fait qu’ils sont à l’origine du crime. La liste en a été dressée sur Sputnik. Nous savons en outre, aujourd’hui, qui finance Daech et ses satellites,  les pays limitrophes qui lui achètent du pétrole ou du gaz,  voire même certains pays occidentaux via des intermédiaires, les grands médias s’en sont fait l’écho.

 

Les autres, la France en particulier, ses gouvernants d’hier et d’aujourd’hui, qui ne sont intervenus que timidement, comme les USA, lorsque Daech a commencé à paraître à leur yeux comme un concurrent sérieux pour le contrôle économique du Moyen Orient poussent des cris d’orfraies et en appellent au rassemblement de l’exploiteur et de l’exploité, à l’union sacré comme avant le déclenchement de la première guerre mondiale en1914, alors que l’urgence n’est pas là mais à un changement de politique intra muros, ils ont même trouvé un substitut,  prétendument plus fréquentable selon Fabius, Al  Nostra  qui n’a rien à  envier à Daech en termes d’atrocités.

 

D’aucuns voient Hollande en chef de guerre, alors qu’il  est déjà engagé dans de multiples  conflits armés  et n’est pas facteur de paix sociale, car il mène le combat aux côtés des nantis.

 

Myard, de droite, qui n’est pas le pire,  déclare, Assad a du sang sur les mains - qui n’ a pas en occident ne serait-ce que par procuration, celui  des victimes  libyennes, irakiennes, syriennes, algériennes sans remonter plus avant  (note du rédacteur du présent texte)  - , mais c’est un interlocuteur incontournable, ce disant il se retrouve  sur la ligne de ceux qui clamait « Kadhafi est un dictateur sanguinaire et corrompu » mais il ne faut pas bombarder la Libye, en fait c’était  un appel à le faire. Les mots ont leur importance, leur agencement encore plus.

 

Ceux qui s’interrogent sur l’efficacité des services de renseignements et de préventions, tels Mourad Budjellal président du RC Toulon de rugby sont priés de se taire : consulter à ce sujet la vidéos  stade 2 du 15 novembre http://www.francetvsport.fr/stade-2  Une heure  huit minutes à partir de la trente cinquième pour qui n’aurait le temps de visionner l’ensemble.

 

On peut  être légitimement inquiet lorsque  le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier déclare « Le calendrier concret sur lequel nous nous sommes entendus aujourd'hui (14-11-2015) est celui d'élections dans 18 mois en Syrie, à l'issue d'"un processus qui comprendra la formation d'un gouvernement de transition d'ici six mois », il a ajouté « L'objectif est aussi d'organiser d'ici le 1er janvier une rencontre entre représentants de l'opposition syrienne et du régime de Damas… » Pour lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151114/1019522420/vienne-syrie-accord-elections.html#ixzz3rZAqX2v1

 

Quelle est la  réalité, plus encore  la légitimité de l’opposition syrienne reconnue par l’occident qui ne reconnaît pas le gouvernement syrien, qualifié de régime de Damas, pourtant  désigné  tout aussi démocratiquement que les parlements et les exécutifs occidentaux  qui entretiennent des relations les plus courtoises avec les dirigeants du Qatar et de l’Arabie Saoudite ou les droits des femmes sont inexistants?

 

Ne s’agit-il pas de la  manifestation  de la volonté d’abuser encore du « droit » d’ingérence même si, dans la foulée, Lavrov, ministre Russe des affaires étrangères,  a rétorqué que l’avenir de la Syrie appartenait au peuple syrien dans la diversité de ses composantes. Le respect des droits fondamentaux des  peuples  n’est-il pas la condition première du maintien ou du retour de la paix au moyen orient comme ailleurs ?

 

Interrogeons- nous également : Le monde unipolaire voulu par les Etats-Unis d’ Amérique a du plomb dans l’aile, mais il n’a pas rendu les armes. Même si nous en arrivions là est-ce pour autant que la répartition de la planète en zones d’influences, c'est-à-dire la fragmentation de l’impérialisme, dans le cadre de la concurrence transfrontière dite libre et non faussée, garantirait la paix pour l’éternité ? Je ne le pense pas et suis même convaincu du contraire. A ce sujet lire ou relire «  l’impérialisme stade suprême du capitalisme » de  Lénine écrit il y a plus d’un siècle pour en tirer les conclusions qui s’imposent et  de fil en aiguille s’approcher de la solution.

 

En attendant les peuples subissent et continueront de subir  les conséquences de la mondialisation de la terreur sous l’œil réjoui des tireurs de ficelles, de leurs sbires élus ou non,  des médias menteurs, de tous les gobeurs de sornettes jusqu’à l’avènement d’un Homo trois fois sapiens  et par conséquent un peu mieux éduqué, moins barbare, moins manipulable et plus solidaire urbi et orbi.

 

Ne nous comportons pas en moutons de Panurge derrière ceux qui nous tondent la laine sur le dos et nous exposent aux coups de l’Etranger.

Partager cet article
Repost0

commentaires