Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 17:36

Faute de disponibilité le texte ci après n'a pu être publié avant le second tour mais aujoud'hui il n'a pas pris une seule ride. JF

 

Tel une aiguille de phono sur un disque rayé Valls  répète à l’encan que nous n’aurions rien compris, lui non plus d’ailleurs semble-t-il.   L’ampleur du vote FN au premier tour était pourtant la manifestation  du mécontentement des électrices et des électeurs à l’encontre de l’UMP, même rebaptisé, ainsi que  du PS et de leurs alliés respectifs. La désaffection des abstentionnistes auxquels il convient d’ajouter les bulletins blancs et nuls, soit plus de 50% du corps électoral, l’était tout autant.

 

Ainsi le Front National utile pour siphonner l’électorat communiste et affaiblir la droite devient  insupportable dès lors qu’il s’approche des plus hautes marches du podium à l’instar de Daech jugé bon lorsqu’il sème le désordre en multipliant les crimes au Moyen Orient mais perçu comme un dangereux adversaire  lorsqu’il  tente d’en prendre le contrôle économique et menace de s’étendre jusqu’à l’Atlantique, par ceux la même qui l’ont enfanté et soutenu, les Etats-Unis en particulier.

 

Contrairement à ce qu’il affirme péremptoirement Valls a pourtant  a bien compris  l’avertissement, il sait que la politique qu’il défend et entend poursuivre au-delà du second tour ne fera qu’augmenter l’audience du Front National, pour cela il use de tous les arguments fallacieux qui lui passent par la tête, allant jusqu’à évoquer un risque de guerre civile.

 

C’est une hypothèse à ne pas écarter à priori, mais quel serait l’intérêt pour le FN de s’engager dans la voie de la violence armée alors qu’il aurait gravi une marche supplémentaire vers l’Elysée et Matignon ce qui n’est à l’heure actuelle envisageable qu’après un accord occulte ou non avec le PR. L’alternative étant un rapprochement Droite Gauche que déjà les désistements du PS, dont les réserves s’amenuisent, dans trois régions laisse présager.

 

Le danger de guerre civile est plutôt à rechercher du côté  des tenants actuels du pouvoir, et de leurs challengers du PR tous européistes, qui n’hésiteront pas à user de tous les moyens à leur portée pour conserver les places acquises et   les prébendes qui y sont attachées. Ils ne céderont pas sans combattre. Leurs  objectifs sont connus, ils  visent à la constitution d’une Europe supranationale et impériale alliée des USA,  avec le recours aux forces de l’OTAN partout ou le pouvoir du capital sera contesté y compris chez nous. Le contrôle des frontières à l’intérieur et aux contours de l’espace  Schengen voire au-delà s’inscrit dans cette démarche.

 

Valls et ses amis, leurs alliés, sont aujourd’hui les principaux facteurs de guerres et de désordres urbi et orbi dont on sait qu’ils peuvent générer le meilleur mais  également aboutir au pire et parfois ne rien changer après avoir été récupérés.

 

Plus j’entends, le premier ministre plus j’ai la conviction que seul le renforcement  du courant contestataire qui s’est exprimé dimanche dernier sera de nature à réveiller les consciences, non pas de l’UMPS dont les dirigeants sont indécrottables, a l’exception de quelques individualités,  mais de ce qui reste  des forces progressistes éparpillées  qui doivent aujourd’hui converger sur la base d’objectifs précis en particulier la sortie  de l’UE, de l’OTAN et l’abandon de l’Euro en tant que monnaie unique. 

 

Regroupons-nous…, air connu,  et demain, à l’issue des présidentielles de 2017, nous pourrions être   en capacité de laver notre linge sale en famille et de repartir du bon pied. Deux ans c’est court mais en 1943 le PCF interdit 3 ans plus tôt, entré dans la clandestinité, ses militants pourchassés, traitait d’égal à égal avec la droite Républicaine, chacun connaît la suite…

 

C’est une exigence qui monte dans l’opinion dont il faut tenir compte mais cela exige que les ego de dirigeants de seconde zone soient remisés dans le placard aux oubliettes à moins qu’ils ne démissionnent ou soient remplacés dare dare.

Partager cet article
Repost0

commentaires