Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 18:39

et des échanges plus aigres que doux qui ont suivi

 

La démocratie bafouée…

 

A madame le Maire, aux élus de Villiers sur Orge  pour information, à tous ceux qui tolèrent cette situation.

 

Nul ne peut contester les pouvoirs d’un maire en matière de police des séances d’un conseil municipal dès lors que le déroulement des débats est conforme à la légalité.

 

Par contre une fois la séance levée refuser d’entendre  ou  interdire la prise de parole aux personnes  présentes dans le la salle est un abus de pouvoir qu’aucun texte ne prévoit. C’est un acte de despotisme, un dénie de démocratie (1),  une atteinte aux libertés fondamentales. Pour ne pas alourdir je n’insiste pas  sur la rétention d’informations cautionnée par la majorité pour placer les sujets, les manants, ainsi d’ailleurs que les élus qui n’appartiennent pas à la  cour rapprochée, devant le fait accompli.

 

Quelques exemples récents :

 

La suppression, à partir d’un argumentaire fallacieux, de l’abattement sur les bases d’imposition à la Taxe d’habitation qui ne s’imposait pas compte tenu d’une part des excédent des exercices précédents, d’un retour à la normalité prévue en 2018, d’autre part  du plan de relance de l’assemblée départementale qui après avoir fustigé la majorité précédente a soudainement  découvert  un excédent de 22 millions d’euros, sans oublier le milliard d’euros dégagé par Hollande pour acheter la bienveillance de l’Union des maires en prévision des présidentielles.

 

Les justificatifs donnés en réponse au questionnement, d’un seul élu, n’ont pas été convaincants, il suffirait de disposer des décisions modificatives adoptées par la majorité le 21 juin pour en faire la démonstration. A situation exceptionnel réponse de même nature, il était possible d’adopter un budget en équilibre à partir des excédents, l’Autorité de tutelle ayant la faculté d’exercer un recours à posteriori. Madame le maire qui aurait pu s’en sortir avec les honneurs n’a pas eu ce courage politique.

 

Pourquoi lui  a-t il fallu attendre 8 longues années pour passer une convention de médecine préventive avec le CIG ?

 

Elle se plaint  en permanence de la lourdeur des charges   que représente le personnel mais  passe une convention pour la mise à disposition d’un technicien informatique partagé et crée un poste de psychologue, à temps non complet, un de plus, mais il est vrai qu’aujourd’hui il est de bon ton d’en appeler à une cellule psychologique pour un pet de travers alors qu’un peu de bon sens suffirait mais pour cela il faudrait des élus disponibles et ouverts et un personnel sensibilisé à l’approche des problèmes de la petite enfance, à moins que cette décision soit destinée à éveiller la conscience des élus.

 

Il serait utile également de vérifier l’adéquation de l’effectif par rapport aux compétences de plus en plus réduites dont dispose la commune mais les élus aux ordres de la première magistrate sont aux  abonnés absents. La rumeur publique en témoigne ouvertement auprès de qui sait être à l’écoute…

 

Mis à part toute les réserves  qu’il est possible de formuler à son intention, Marine le Pen a « tué le père », c’est à mettre à son crédit. Droite et gauche malgré les hommages dithyrambiques hypocrites, qu’ils lui rendent et sont autant d’insulte à sa mémoire, ont abandonné l’héritage Gaulliste, d’un homme   qui avait su en son temps, avec le concours des communistes rétablir l’indépendance et la souveraineté de la de la France  aujourd’hui bafouée par les clones de ceux qui ont livré Jean Moulin à la Gestapo afin  qu’elle soit mise sous protectorat états-unien.

 

72 ans plus tard cela  devient réalité sous couvert de l’Union Européenne.  Jean Monnet, social démocrate, Atlantiste,   a  gagné. La France se délite avec la complicité quasi-totale des partis traditionnels qui nous appellent déjà à faire barrage au Front National dont ils ont développé l’audience  en prônant l’alternance, toujours des mêmes,  au  lieu de proposer une alternative politique et économique. Ce faisant ils ont perdus toute crédibilité en particulier celle  des laissés pour compte, les chômeurs totaux ou partiels (2), condamnés à végéter, sans oublier les non inscrits non comptabilisés qui ont perdu tout espoir, soit près de   20% de la population potentiellement active, auxquels il convient d’ajouter leurs familles dans l’indifférence des autres qui peuvent encore surfer sur l’austérité.

 

Le refus de regarder la réalité en face, l’autoritarisme ambiant, à tous les niveaux, le flicage des cortèges,  les tentatives d’interdiction de manifester contre la loi Khomry qui facilitera les délocalisations et permettra de passer outre les accords de branches pour mettre les salariés en concurrence entreprise par entreprise, puis en leur sein entre ouvriers d’un même atelier, entre les agents administratifs d’un même bureau, laisse présager le pire c'est-à-dire la guerre de tous contre tous,  et l’avènement d’un système Vychiste, ou se regrouperont tous les atlantistes supra nationaux.  Il  se met en place sous l’égide du parti socialiste, la droite fait de la surenchère avec le 49/3 alors même que le Front national n’est pas encore dans l’antichambre du pouvoir.  

 

Nous en sommes revenu au climat  des années trente et des démissions morales et politiques qui ont conduit les SS à Oradour sur Glane et à Lidice, les Juifs à la Shoah, les opposants dans le système concentrationnaire ou à l’échafaud. Pour l’heure le drame se déroule essentiellement  au Moyen Orient,  en Libye, en Afrique par mercenaires interposés manipulés par l’occident financés par nos « amis » de l’Arabie Saoudite qui veulent  étendre l’obscurantiste   Wahhabisme  y compris en Europe,  le Qatar et les émirs moyens orientaux voire des transnationales.

 

Madame le maire, plutôt que de jouer les vierges effarouchées, de multiplier les mesquineries, doit  prendre conscience  que  les critiques dont elle est l’objet sont pour la plupart constructives, que  toutes méritent débat, à défaut elle restera une cheftaine aux petits pieds dans des sandales trop grande pour la fonction. Elle bafoue la démocratie,  ignore la réalité communale, ses contraintes comme ses atouts.  De transfert de compétence en transfert de compétence la municipalité se repose sur l’agglo, qui devient jusqu’à son  maître à penser dans presque tous les tous les domaines de la vie locale.

 

Les élus n’ont  plus de compétences en matière d’eau, d’assainissement, de réseau routier, seuls  restent les trottoirs mal entretenus,   en matière d’Urbanisme elles s’effacent derrière celle de l’agglo et des collectivités territoriales en amont. Aux personnes  qui  écrivent pour  demander d’élaguer les arbres il est  répondu, circulez il n’y a pas d’argents, le cimetière est dans un état déplorable, le parc de la mairie de même, l’entretien est réduit à la portion congrue, la décharge sauvage restera-t-elle ad vitam aeternam ?

 

Plutôt que de laisser tyranniser le personnel il serait préférable que les élus abordent  publiquement ces différents dossiers et mettent fin au  lynchage médiatique qui a cours sur la commune et aboutit à des actes de vandalisme, ce dont ils ont  connaissance,  pour laisser passer la justice sereinement…

 

Bientôt le conseil municipal deviendra un conseil de quartier, ce qui restera des services passera sous l’égide du Cœur de l’Essonne ou  d’un Land à l’image de ceux d’Allemagne à la différence près que Merkel  malgré tous ses défauts est nationaliste et ne se soucie de l’Union Européenne que dans la mesure ou elle peut garantir la prééminence   de l’Allemagne sur l’Europe.

 

Lorsque j’ai été élu maire pour la première fois en 1977, mes prédécesseurs, majoritairement de droite n’avaient rien commis d’irréparable aujourd’hui le  bilan est tout autre, a la fin du mandat en 2020 il n’y aura plus rien à gérer à Villiers sur Orge. A  poursuivre dans cette voie notre devenir  dépendra de la commission européenne non élue, manipulée par les USA, la CIA, les transnationales financières et économiques, les médias à leur solde.

 

(1) Démocratie : Etymologiquement : le pouvoir par et pour le peuple. Les élus à quelque niveau q’ils soient devraient savoir qu’au travers des impôts qu’ils lèvent, des subventions qu’ils allouent c’est le fruit des richesses créées par le monde du travail qu’ils manipulent et par conséquent qu’ils ont des comptes à lui rendre.

 

Que tous les financiers et leurs paradis fiscaux, les sophistes,  leurs séides disparaissent  et l’Humanité ne s’en portera que mieux, les conflits  d’intérêts disparaîtront, les moyens de destructions massives deviendront inutiles.

 

(2) Le chômage en France analyse de Jacques Sapir à partir des statistiques officielles de 2013, depuis la situation s’est encore détériorée,

Graphique https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/981/files/2014/02/Ch%C3%B4m-4.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jack Freychet 01/07/2016 10:54

Très pris je répondrai plus en détail un peu plus tard mais globalement je suis d'accord, toutefois tu noteras que dans la colonne Liens de mon Blog il y a, depuis longtemps, un renvoi vers ACPV . Facile à vérifier

jack Freychet 02/07/2016 17:41

Tu noteras également que le comportement des élus de Villiers sur Orge en matière de démocratie locale est en totale contradiction avec la résolution générale adoptée par l'union des Maires que je viens de publier sur mon blog nous avons là un un point de repère.

Je pense que si les enregistrement des séances des conseils peuvent constituer de bons témoignages sur la pratique gestionnaire des élus nous ne mobiliserons pas les Villiérains si n'allons pas au plus de leurs préoccupations immédiates pour les relier au contexte dans lequel elles apparaissent ce dont pourtant tu ressens la nécessité lorsque tu écris qu'il est indispensable de faire le lien entre l'aval et l'amont.

En fait ACPV doit faire de l'économie politique adaptée à la réalité locale humaine et physique en phase avec les contraintes environnementales de même nature non pas pour les accepter mais pour les combattre même si pour l'heure ce point de vue est loin d'être majoritaire dans cette cette cité très majoritairement à l'esprit petit bourgeois, les élus en sont l'émanation toutes sensibilités confondues.

Philippe Moreau 01/07/2016 12:08

C'est bien noté. Autant pour moi ;-)

Philippe Moreau 30/06/2016 07:55

La perte de tout pouvoir au niveau des élus locaux est un problème majeur. Le recul existe aujourd'hui qui prouve que les économies d'échelles espérées par la centralisation des compétences est un leurre. Les projets gérés ainsi ne sont ni mieux réalisés qualitativement, ni moins coûteux. Il conviendrait de faire l'effort intellectuel de dépasser ce qui apparait pourtant comme une considération de simple bon sens - à savoir : on se regroupe pour mutualiser les compétences et les moyens et être plus efficaces - pour en percevoir toutes les dérives. La seule que je citerai ici tient dans le constat que le peuple, votant pour personnes qui n'ont plus de réels pouvoirs, est dépossédé - de fait et sans s'en apercevoir - de toute représentativité réelle, directe. On institutionnalise en douce une "démocratie" censitaire oligarchique.
Par ailleurs, le fameux 'bon sens' sait pertinemment qu'il y a bon nombre de questions qui se traitent plus efficacement et de manière plus juste et pertinente lorsque l'on est sur le terrain, directement en phase avec la réalité des besoins et avec des leviers pour, ponctuellement, chercher ailleurs l'aide nécessaire quand les moyens ou la compétence manque. Les structures centralisées sont souvent efficaces sur le papier des bilans prévisionnels et inefficaces sur le terrain car, rapidement, oublieuses du principe de réalité, rapidement, déconnectées, rapidement, autistes pour finalement s'auto-justifier, s'auto-administrer, sans que les résultats effectifs de leurs actions ne puissent être mesurés et encore moins remises en cause.
L'ACPV (Alternative Citoyenne pour Villiers : www.acpvilliers.com) agit résolument sur ce terrain depuis 3 années pour donner les moyens aux citoyens de Villiers de savoir ce qui se passe dans leur commune et de prendre ainsi conscience des problèmes évoqués à juste titre dans cet article , article à propos duquel le seul reproche que je permettrai de faire est qu'il ne mentionne pas cette association à laquelle j'appartiens, et à laquelle j'encourage les lecteurs de ce blog à s'y intéresser.