Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 17:44

C'est noyer le poisson le débat est déjà corseté  vidé de sa substance: L'ISF ne sera pas rétabli. Donner  toujours  plus au plus riches, à ceux qui n'investissent pas en France, rechercher le maximum de profit  à l'étranger et courir les paradis fiscaux creuse le déficit de la balance commerciale.

Soyons lucides. L'économie française souffre de l'insuffisance du pouvoir d'achat qui pousse à l'achat de produits importés et du taux de l'euro qui handicape nos exportations. Il nous faut impérativement retrouver notre souveraineté monétaire.

Secondement la transition énergétique est un leurre, un piège à cons. Il y a toujours eu au fil des âges des variations de températures sur la planète qui n'avaient rien d'entropiques, ça n'a pas changé. Depuis 25 ans la température est restée stable malgré l'augmentation de gaz à effet de serre, n'oublions pas non plus l'optimum médiéval. Lutter contre les pollutions oui, réduire la part du nucléaire est une ânerie il faut par contre développer la recherche dans ce domaine pour développer des technologies toujours plus sures. La recherche est d'ailleurs sur le point d'aboutir  mais nos dirigeants n'en parlent pas.

Macron et ceux qui le conseillent, les transnationales économiques et financières, sont des hommes et des femmes de la droite la plus radicale c'est à dire extrême. Les partis dits de gauche ont tous perdu leurs repères.

Il nous faut rapidement jeter les bases d'une alternative économique ainsi que nous y incitent confusément les  gilets jaunes. Ce n’est plus de l’ordre du débat mais une nécessité.

Addendum: Ce texte a été remis ce jour 14/01/2919 en mairie de Villiers sur orge à une employée administrative j'y avais préalablement indiqué manuscritement que j'étais disponible pour tout échange. J'ai demandé si d'autres interventions avaient été réceptionnées il m'a été répondu par l'affirmative par contre  il m'a été refusé de les consulter le dossier étant entre les mains de madame le maire absente. Il s'agit de toute évidence d'un déni de démocratie, d'une  censure, l'un et l'autre étant inscrits dans les gènes de madame Leroux.

Jack Freychet

Partager cet article
Repost0

commentaires