Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

10 mars 2019 7 10 /03 /mars /2019 13:41

J’ai beaucoup d’estime pour Bassam Taham  ses analyses et prises de positions sur les événements au moyen orient et en Syrie voire ailleurs. Mais que va-t-il faire dans cette galère européenne, et sur quelle bases, aux côtés de l’UDMF alliée de l’UDI lors des municipales de 2014 à Bobigny.

Etait-ce une alliance de circonstance ou plus profondément un alignement sur les orientations politiques et économiques de L’UDI  très proches pour ne pas dire identiques à celles de Macron ?  Des précisions s’imposent,  pour en savoir plus il faut aller à la source:

UDI : La droite et le centre de progrès

http://parti-udi.fr/une-economie-libre-et-competitive/#

 

Un rapide détour vers le programme de l’UDMF (l’Union des démocrates musulmans de France) ou le flou et les ambiguïtés dominent n’est pas de nature à apporter les apaisements nécessaires. Plutôt que la création d’un  label halal ou kasher,  les conditions d’abattage d’un autre âge sans étourdissement, réminiscence du sacrifice d’Abraham,  doivent être interdites, de même que le transport d’animaux vivants, au-delà de quelques kilomètres, sauf cas exceptionnels et dans des conditions adaptées.  Les conditions d’élevage doivent être améliorées.

 

 Rien ne peut justifier des souffrances inutiles infligées au monde animal  sous couvert de préceptes religieux obscurantiste et barbares. Raison suffisante pour m’interdire d’accorder mon suffrage  à des candidats  qui s’en réclament. En outre   aucun des aspects de notre environnement ne doit pas non plus  être soumis à la loi du profit le plus grand dans le laps de temps le plus court qui autorise toute les dépravations.

 

Qui plus est Bassam Taham se fend d’une contre vérité lorsqu’il laisse entendre que l’UE serait réformable,  alors que  la règle de l’unanimité le rend impossible et que  son statut prévoit que les Etats  membres ne peuvent valablement délibérer qu’après avoir obtenu son feu vert. En  fait l’UE a été conçue de manière à ce que son  parlement n’ait aucun pouvoir, ce qui rend également toute élection vaine puisque les parlements des pays membres  n’ont d’autre faculté que de transcrire les directives européenne en droit national : C’est  la commission européenne, organisme non élu qui commande. Il est à noter que  son premier président fut en 1958 Walter Hallstein, un ancien nazi qui en 37 et 38 avait jeté de concert avec Hitler et Mussolini les bases de l’Europe des Lander à laquelle se  sont  longtemps opposés  les Gaullistes et les communistes, une espèce en voie de disparition. Depuis la France a été découpée à cet effet pratiquement sans opposition de l’ensemble de la classe politique.

Il a certes beaucoup à dire et à écrire mais en résumé si les nazis ont perdu la seconde guerre mondiale  les transnationales économiques et financières via l’impérialisme Allemand sont toujours  à la barre de l’UE, Macron et quelques autres ne sont que des supplétifs. N’oublions pas non plus le rôle pervers joué  par le sionisme, lui aussi mouvement politique transnational, que Macron et ses sbires voudrait assimiler à de l’antisémitisme alors que le racisme est le fait  des  ignorants de ce  que furent les grandes et lentes migrations des sapiens qui font que nous sommes tous de la même espèce sur l’ensemble de la planète.

N’oublions pas non plus les provocations de casseurs à l’instigation de ceux qui veulent museler l’opinion à l’aide d’une législation encore plus répressive.

 

Tenter de rassembler dans la diversité sur des objectifs identifiés est certes louables encore faut-il qu’ils soient réalistes pour être crédibles et répondent à l’attente d’une majorité de l’opinion pour obtenir un rapport de force permettant l’appropriation collectives, ne serait-ce que progressive, des grands moyens  de productions et d’échanges y compris médiatiques. A ce sujet lire ou relire Le talon de fer, ou l’analyse marxiste à la portée du commun des mortels, un ouvrage de Jack  London 1908. Il avait été publié dans l’Humanité, en feuilleton, 10 ans plus tard. Il peut encore servir de bréviaire.

 Même s’il n’a pas réponse à tout, Asselineau en disant  que la France ne peut retrouver le chemin de la croissance en l’absence de souveraineté monétaire, touche juste,  c’est pourquoi il préconise un Frexit et ses modalités. J’ai là au moins une raison d’accorder mon suffrage à la liste de l’UPR lors de la prochaine présidentielle tout en ayant conscience des limites d’une telle démarche dans le contexte actuel.

Plutôt que de multiplier de vaines déclarations tous azimuts mieux vaudrait  tenter de rassembler autour de ce concept,  l’élargir et l’expliciter, il  finira par s’imposer mais de temps perdu et de cadavres inutiles au bord du chemin.

Mais pour rassembler au-delà des sensibilités et des confessions il faut des  dénominateurs communs :

  • D’abord la laïcité car, si  les croyances sont respectables lorsqu’elles ne conduisent pas au crime, nombre de leurs  excès  sont condamnables, leur instrumentalisation par les profanes, ou non, de même. La mythologie, même si elle a pu influer par le passé sur de multiples générations et continue à le faire  n’est pas l’Histoire. Le monothéisme, concept récent,  n’est pas de génération spontanée…
  • Ensuite  l’analyse économique et politique avec en finalité un objectif à atteindre, en l‘occurrence nous fournir les moyens d’éradiquer les inégalités sociales et de développement chez nous bien évidemment tout en reconnaissant aux autres le droit d’avancer dans la même voie. 

Pour ce qui concerne la Laïcité  l’Ecole pourrait être le facteur décisif qui permette la remise à l’heure de la réalité des faits qui commence à se faire jour dans des cercles encore trop restreints. Cela nécessite  une refonte totale de notre système éducatif, qui passe par la formation des enseignants, qui pour la plupart véhiculent souvent des inepties reprises des médias, le contenus des programmes, la pédagogie.

S’en tenir au programme de l’UDI, celui de l'ADMF ne  changeraient rien au film actuel.

L’accueil des exilés politiques doit être maintenu mais les critères d’appréciations doivent être conforme aux valeurs de la République en ce qu’elles ont d’universel, la vraie, pas celle de Macron, sinon nous seront submergés par les rebuts de tous ceux qui ont fait le djihad version islamiste actuelle,  en Tchétchénie, dans l’ex Yougoslavie, en Albanie, en Afrique et au moyen Orient dont Fabius a dit qu’ils faisaient du bon boulot en Syrie ainsi que par  les mercenaires potentiels en quête d’un pactole de survie.

 Laisser  Schengen en l’état comme le préconise  Bassam Taham n’est pas la solution.

Il nous faut arrêter de nous ingérer dans les affaires des autres, condition    sine qua non du rétablissement de la paix là ou nous avons semé la désolation, pour faciliter le  retour des expatriés dans leur pays d’origine qui est aujourd’hui freiné par l’occident qui refuse et combat la  multipolarité pour s’assurer d’une domination sans partage de la planète, de ses ressources naturelles et humaines au bénéfice du Capitalisme transnational et de ses avatars.

Personnellement j’apprécie la multipolarité comme une  tentative de découpage de la planète   en zones d’influences ce qui en l’absence de réactions nationales pour de nouvelles solidarités (Ce dont l’UE de par sa nature est incapable)  nous ferait au mieux tomber d’une dépendance dans une autre. Tout ce qui peut permettre d’affaiblir l’impérialisme occidental est bon à prendre mais temporairement.

Nous devons :

  1. Rétablir le contrôle aux frontières car il n’est pas possible d’accueillir toute la misère du monde alors qu’il y a déjà près de 10 millions de chômeurs totaux ou partiels en France et que les manifestations de  désespoir frappent à nos oreilles via les gilets jaunes.
  2. Faire en sorte que tous les résidents sur la terre de France soient traités sur un pied d’égalité en matière d’emploi et de protection sociale. A travail égal salaire égal, cela vaut aussi pour les femmes ce qui ne revient pas à dire que l’égalité consiste à opposer une équipe féminine de rugby à une équipe masculine, en de nombreux domaines, en termes de procréation en particulier, les hommes et les femmes sont complémentaires et le resterons au moins aussi longtemps qu’il a fallu aux premiers hominidés pour devenir sapiens.  
  3. Rétablir les relations diplomatiques avec le gouvernement  Syrien pour traiter du cas des femmes et des enfants, par contre les auteurs de crimes ou d’actions délictueuses  doivent être jugés et rendre des comptes  là ou ils ont été commis. Ceux qui les  y ont incité doivent être déférés en justice là ou ils se trouvent y compris aux plus hautes fonctions.
Partager cet article
Repost0

commentaires