Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 13:12

 Réflexions et propositions  après la réunion publique du 11 juin 2019

Malgré l’ambiguïté des propos, les précautions oratoires, les non dits, c’est habituel chez madame le maire, il est apparu qu’elle avait décidé de confier l’aménagement à une société qui prévoit la construction de 70 à 75 logements sur le site des Sénillières mi en accession mi en location.

Il est incontestable que les occupants d’où qu’ils viennent, de l’extérieur comme de l’intérieur avec des personnes âgés ou handicapés qui, venant occuper un logement plus petit après avoir cédé un pavillon ou un logement plus grand à des familles plus nombreuses avec enfants généreront  des charges supplémentaires pour notre collectivité.

Or Villiers sur Orge est déjà très endettée, les dotations de l’Etat sont passées de 161euros habitant en 2008 à 72  en 2019 qu’il convient de déflater. Elle a déjà commencé à brader son patrimoine. Bientôt il ne restera plus rien.

Selon le comité des finances locales (le CFL organisme chargé des concilier les intérêts  collectivités territoriales avec ceux de l’État, tout un programme pour les adeptes de la lecture fine.), la taxe d’habitation supprimée en totalité en 2020, serait compensée  par le transfert au bloc communal de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties.  Le solde  serait comblé par un prélèvement sur le produit de la TVA,  les départements seraient dédommagés par une part de CSG .

L’ensemble constituant une perte budgétaire  de l’Etat, déjà en déficit et surendetté, qui devra trouver de nouvelles recettes.

La grande tambouille !  

Les  contribuables  et les consommateurs paieront d’une manière ou d’une autre mais pas les grosses fortunes, l’ISF ayant été supprimée par Macron.

Dans ces conditions il est aberrant de décider aujourd’hui d’un programme qui au mieux se concrétiserait après les prochaines élections municipales en 2020  sous l’égide d’un conseil municipal renouvelé. Aussi nous devons exiger :

1 : Un moratoire, un sursis à statuer, sur le projet d’aménagement du sentier des Senillières.

2 : Créer parallèlement un groupe de travail indépendant des organisations politiques comme de la municipalité mais autant que faire se peut représentatif de la population locale, chargé de procéder à :

a) Un audit de la situation financière de la commune et de ses perspectives afin  d’évaluer ses capacités à assumer des dépenses accrues, ainsi que les mesures qu’elle devrait mettre en œuvre pour y faire face qui peuvent aller jusqu’à faire payer les prestations servies au prix coutant,  réduire drastiquement le personnel communal puis transférer l’ensemble des compétences communale aux collectivités périphériques…

b) Une réflexion poussée sur l’aménagement du secteur  des Sénillières  tout en conservant le bénéfice de l’apport foncier de le commune, environ 5000 mètres carrés ce qui est énorme vu le prix actuel des terrains à bâtir, sous forme d’équipements publics dont elle resterait propriétaire.

c) Stopper la vente, et pour les mêmes raisons des  parcelles AE 94 et AE95 rue Gabriel Péri.

c) Exiger de la commune qu’elle rende publics des comptes d’administrations du CCAS depuis 2008, ainsi que les comptes rendus des activités.

d) Exiger de l’Etat qu’il associe les moyens correspondant à tout transfert de compétence.

Ce texte a été rédigé le 12 juin au matin à partir des informations dont je disposais.

Addendum : Les échanges qui ont eu lieu après la présentation du projet donnent à penser :

  1. Qu’un groupe « d’opposition » aux pratiques actuelles de madame le maire cautionnées par sa majorité serait en cours de constitution.
  2. Que la diversité des propos des différents intervenants, leur refus d’aborder la question centrale qui porte sur la capacité  de la commune de faire face aux charges induites par ce nouveau programme compte tenu de  l’érosion, passée, présente et prévisible  de ses ressources financières, le consensus qui pourrait surgir en son sein avant l’élection municipale, après des  affrontements à fleurets mouchetés sur " un peu plus  un peu moins de surface habitable"  se situerait dans le prolongement des errements actuels.

Il ne suffit pas de changer les hommes et les femmes qui sont aux leviers de commandes à quelque niveau que ce soit, Local, Départemental, Régional, National il faut changer de pratiques et redonner sens au mot DEMOCRATIE qui peut prendre autant de signification qu’on peut lui accoler d’adjectif. Ainsi une démocratie populaire est infiniment supérieure à la dictature de la bourgeoisie, c'est-à-dire d’une infime minorité de nantis pour le plus grand bénéfice des nantis au détriment du plus grand nombre.

Affaire de conscience collective, c’est là ou le bât blesse à Villiers sur Orge comme ailleurs.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Blandin 10/06/2020 00:12

Bonjour ,

Est il d'actualité que ça construise au niveau du terrain vague devant le sentier des sentinelles et que le sentier soit bétonné ?

jack Freychet 10/06/2020 18:26

Il vous suffirait de consulter le site de Dhondt, sic son avant projet, pour être persuadé qu'il a bien prévu de bétonner. Fraysse semble avoir pris un peu de recul mais le fait qu'il ait fait, au premier tour, son meilleur score dans le bureau de vote auquel est rattaché le quartier des Sénillières m'amène à penser qu'il a du donner de solides garanties aux propriétaires fonciers riverains en matière de droits à construire car on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre. Je doute que les jours qui viennent nous en apprennent plus, je doute fort qu'ils se rentrent dans le lard, ce n'est pas dans leur nature, d'ailleurs sur le fond rien ne les sépare. Ils ont l'un et l'autre été de piètres opposants à l'action de TLL.
En l'état ils en seront réduit à gérer la pénurie et à augmenter le coût des prestations servies par la commune pour compenser l'érosion des aides de l'Etat qui soyez en certain se poursuivra.

l'auteur JF 13/06/2019 17:38

Les procès ont changé sur overblog, Il deux trois coquilles dans ma réponse à PM mais c'est quand même compréhensible. Je pense éaussi t que lors de cette réunion publique il y avait quelques opportuniste espérant profiter de la situation. Seule la vérité est révolutionnaire.

MOREAU PHILIPPE 13/06/2019 16:40

N'ayant pas eu la possibilité de me rendre à la réunion, je te remercie de ce compte-rendu.
Après toutes ces années d'observation, je ne vois malheureusement aucune 'alternative citoyenne' à Villiers. L'"opposition" a montré une fois pour toutes (à mes yeux en tout cas) sa faiblesse, son esprit servile, sa duplicité, en un mot sa médiocrité. Cette opposition a eu plusieurs occasions de prendre ses responsabilités face à l'autre médiocrité, celle de la gestion de la municipalité actuelle. Il n'y a aucune mobilisation possible de qui que ce soit pour faire quoi que ce soit à Villiers.
La prochaine municipalité sera plombée par le surendettement et la main mise des décisions opaques et manipulées de l'agglo. Le conseil municipal est un parfait terrain vague, vague ripolinage pour maintenir au mieux l'illusion d'une démocratie locale. Je ne vois plus aucune raison d'errer dans ce courant d'air, dans cette nasse dérisoire. Désolé d'être 'un peu' négatif mais c'est mon point de vue aujourd'hui.

Freychet 13/06/2019 17:27

Remenber, je t'avais déjà dit qu'on ne pouvait mobiliser qu'à partir des dossiers locaux et des problèmes qui intéressent ou préoccupent les gens. avec ce projet il y en a un et d'importance qui concernent toute la population même ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. mon objectif aujourd'hui n'est pas électoraliste , j'ai 83 ans mais contribuer à la constitution d'un mouvement lucide et contestataire. Mon texte s'adresse à tous ceux qui utilisent les prestations offertes par la commune et qui seront si rien ne change tarifées au prix coutant; Les parents d'abord, garderie pré , cantine et post scolaire, les veux pour ce qui concerne la fourniture et le portage des repas, le personnel communal dont l'effectif sera à terme drastiquement réduit la voirie n'est déjà plus ou mal entretenue, quant au cimetière...
Pour à part quelques individualités le compteur linky est accepte sans barguigner mais quand le transporteur utilisera toutes les potentialité des courants porteurs et ports dont ils ne sont pas informés ça fera grincer les dents au plus grand nombre.
à nous , d'informer , de décrypter pour réveiller les consciences et jeter dans un premier temps les bases d'un mouvement protestataire, du type gilets jaune indépendant de toute tutelle...J'ai déserté la politique politicienne pour me tourner vers l'économie politique car l'une ne va pas sans l'autre , je suis marxiste à fond la caisse et pour l'appropriation collective et progressive des grands moyens de productions et d'échanges y compris médiatiques qui nous enfument...à suivre... Je continue à me battre pour les nouvelles générations sinon la vie n'aurait plus de sens. A suivre ...