Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 08:48

Les cultures d’ OGM en plein champ posent de nombreuses questions irrésolues, en particulier sur les impacts à long terme des OGM sur la santé, l’environnement, les pratiques agricoles. Tout montre que là où les OGM sont cultivés à grande échelle, la liberté et le choix de produire et consommer sans OGM sont irrémédiablement perdus.

Le Grenelle de l’environnement avait conclu à la nécessité d’une loi OGM qui garantisse le droit et la liberté de produire et consommer sans OGM. Cette conclusion a été modifiée par le droit et la liberté de produire et consommer avec ou sans OGM, et c’est ce paradoxe qui est inscrit dans la loi OGM,qui sera débattue en seconde lecture à l’Assemblée Nationale le 13 mai prochain.

Amendement 252. Lors du débat en première lecture, un amendement proposé par le député Chassaigne (le fameux amendement 252) visait à protéger les structures agricoles, les écosystèmes locaux et les filières de production qualifiées sans OGM de la contamination génétique. L’adoption de cet amendement de bon sens, qui répond à la demande des citoyens et consommateurs français, ainsi que des acteurs des filières de qualité, a provoqué de grands remous au sein de la majorité présidentielle et du gouvernement, qui ont imposé au Sénat un sous-amendement très confus à propos de la définition du « sans OGM », renvoyé aux réglementations européennes (qui n’existent pas dans ce domaine) ou à des décrets ultérieurs.

 Nous pensons au contraire qu’il est très important que les termes « Sans OGM! »  soient définis dans la loi, et la définition du sans OGM doit être effectivement sans OGM (c'est-à-dire pas d’ OGM, autrement dit sous le seuil de détection) et non pas « un peu d’ OGM ». C’est la seule définition possible (juste)…

 

pour signer la pétition

http://www.greenpeace.org/france/detectivesOGM/

http://www.stop-ogm.org/

http://write-a-letter.greenpeace.org/332

Mais aussi

http://petition2.yeppa.org/index.php

 

Partager cet article
Repost0

commentaires