Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 14:12

 

Ainsi le lâche soulagement de Munich ou un gouvernement dit français  a bradé la Tchécoslovaquie à Hitler est antérieur au pacte germano soviétique destiné à gagner du temps face au refus de l’occident, la France et l’Angleterre, de conclure une alliance de revers avec l’Union Soviétique.

 

Ainsi la prétendue désorganisation de l’Armée rouge à la suite des purges staliniennes qui  quelques mois après le lancement de l’opération Barbarossa le 22 juin allait en décembre 1941 stopper les hordes nazis devant Moscou, leur portant déjà des coups dont elles ne se relèveront pas.

 

Ensuite ce fut Stalingrad reddition de Von Paulus le 2 janvier 43, la batailla de  Koursk  du 5 juillet au 23 Août 1943  ou diront certains l'Allemagne a perdu la guerre, la délivrance en janvier 1944 de de  Leningrad assiégée depuis 900 jours et  la lente, difficile, mais irrémédiable avancée vers l’ouest et l’Allemagne qui inquiètera néanmoins les USA, jusque là attentistes pour laisser les belligérants s’épuiser mutuellement à l’est,  ils  se décideront enfin le 6 juin 1944 à débarquer en Normandie  d’où les troupes Allemande sortiront sans avoir subit de dommages majeurs.

 

Les USA entendaient également imposer dans les pays qu’ils envisageaient d’occuper un gouvernement militaire allié (l’AMGOT) soi disant pour y restaurer la démocratie  en réalité pour s’en servir comme tête de pont pour leur expansion économique.

 

L’aura du général de Gaulle, le poids de la résistance intérieure, l’équivalent de plusieurs division selon le général Eisenhower, ou les forces regoupées par le parti communiste avait joué  un rôle déterminant, le soutien de l’Union Soviétique,  feront que leurs prétentions seront annihilées, la France profanées retrouvera sa pleine et entière souveraineté.

 

Le nouveau parti de l’étranger, dont il est permis de penser que Jean Moulin, patriote s’il en fut, l’unificateur de la résistance, fut la victime désignée à l’occupant, le parti de l’Amérique étasunienne dut alors en rabattre mais il reviendra avec le plan Marshall et poursuit encore cette même démarche un peu partout sur la planète pour s’en réserver les richesses au nom du droit d’ingérences et au prix de la souffrance des peuples opprimés pour être spolies. Le grand marché transatlantique en cours de préparation en est l’un des ultimes avatars dont nous ferons les frais s’il se concrétise.

 

Mais le 8 mai 1945, la France et ce qu’elle représente, méprisée et refoulée par les alliés occidentaux, était présente, de plein droit, à Berlin, lors de la signature de la reddition sans condition du nazisme, accompagnée des trois couleurs de la république une et indivisible assemblées en urgence par des auxiliaires féminines de l’Armée Rouge.

 

Il est également d’autres contre vérités, couramment énoncées aux pieds des stèles des monuments aux morts y compris par des associations de combattants qui si elles en appellent à la paix universelle, ne prennent aucune initiative pour stopper les guerres actuelles à caractère colonial, dont il convient de faire litière. Il  est faux de prétendre que l’UE est un gage de paix alors que la plupart de ses pays membres sont en guerre permanente certes de moins en moins directement mais plus hypocritement sous couvert des forces de OTAN et du mercenariat des sociétés militaires privées, avec aussi les manipulations pour exacerber les antagonismes religieux ou ethniques… Citons le Rwanda , la Côte d’Ivoire, la Libye, aujourd’hui la Syrie, demain l’Iran avec  peut être le pire à venir. Sans oublier le démantèlement de l’ex Yougoslavie ou les « bonnes âmes » ont accusé les victimes d’être les bourreaux …

 

Il est tout aussi nécessaire de se rendre compte que notre souveraineté nationale recouvrée en 1945 est aujourd’hui bafouée sous l’égide de la concurrence dite libre et non faussée pour les plus grands profits à destination spéculative des financiers et des entreprises transnationales et que l’Allemagne qui impose sa loi sur le vieux continent  obtient plus avec les  traités européens  qu’Hitler n’avait pu obtenir avec ses divisions blindées de sinistre mémoire. Ce qui n’enlève rien à la nécessaire solidarité entre tous les peuples.

 

Réagissons, cessons de nous comporter en moutons de Panurge avant que l’irrémédiable ne soit commis.

 

Souvenons-nous également du massacre perpétré le 8 mai 1945 et les jours suivant qui fit des milliers de victimes indigènes, qui ne souhaitaient encore que l’égalité des droits,  dans l’Algérie colonisée, au moment même ou la France célébrait la victoire sur la bête immonde.  

Partager cet article
Repost0

commentaires