Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 17:28
 

Second scrutin en quelques mois, le premier parti de France reste celui des abstentionnistes.

 

 Les uns lassés par les promesses sans lendemains, les autres sans réponses à ce qu’ils jugent être les urgences de l’heure en matière d’emploi de pouvoir d’achat et de protection sociale pour ne citer que cela, sans oublier tous ceux et celles qui se souviennent que les errements de la gauche plurielle sont à l’origine de l’avènement de Nicolas Sarkozy,  une majorité d’électrices et d’électeurs n’a pas jugé utile de se déplacer. Le Front national a retrouvé l’essentiel de son électorat au premier  tour et conforte ses positions partout ou il était présent au second.

 

La nouvelle vague rose qui semble submerger la France ne doit pas nous faire oublier, non plus, que les courants qu’elle représente, additionnés, restent très minoritaires dans l’opinion et,  même si la droite désavouée fait grise mine, il en faudra plus pour lui faire abandonner ses réformes rétrogrades.

 

le Front de gauche n’a pas réussi la percée escomptée malgré les affirmations de ses thuriféraires à une exception près, en Limousin, ou la liste  Conduite par Christian Audouin - associant le  PCF, le Parti de gauche , le NPA, la Gauche Alternative Ecologiste Limousine et des personnalités venues de tous les horizons progressistes dès le premier tour - a rejeté le diktat  de la direction socialiste de la haute Vienne refusant d’intégrer au second tour  sur sa liste de gauche un Candidat NPA issu de « Limousin terre de gauche » mise ainsi dans l’obligation de se maintenir.

 

La liste « Limousin Terre de gauche » qui se définissait ainsi : «  liste  Soudée, enthousiaste et résolue, l’équipe régionale que nous constituons est totalement au service de la jeunesse, des chômeurs, des précaires, des salariés actifs et retraités du public et du privé, des paysans, des petits commerçants et artisans qui veulent infliger par leur vote le 14 mars prochain un désaveu cinglant à la politique de Nicolas Sarkozy, inféodée aux orientations et décisions du traité Européen de Lisbonne… Résolument antidroite parce qu’elle appelle les collectivités territoriales et le mouvement social à résister sans concession ni compromis aux « réformes » libérales. Elle propose de donner à la gauche l’audace, la force et les moyens de construire, en Limousin et en France une alternative majoritaire totalement en rupture avec le libéralisme et le social-libéralisme. Là, sont la perspective et l’espoir pour en sortir. Notre liste « Limousin terre de gauche » se situe donc au coeur de la gauche et de ses valeurs… est   passée de 13 % au premier  à plus de 19% au second tour. C’est sans contestation possible l’évènement marquant de ce scrutin, une lueur d’espoir dans la grisaille ambiante, un exemple à suivre pour( resic) construire ensemble un avenir social, économique, écologique, créateur d’emplois durables et du bonheur de vivre et de travailler chez nous, les yeux et le coeur ouverts sur une société et un monde à transformer …

 

Ce résultat montre que la gauche de la gauche rassemblée, débarrassée de la tutelle social-démocrate et des calculs politiciens à courte vue, pourrait très rapidement avoir une audience suffisante au niveau national pour réorienter le débat politique et construire les réponses qui nous permettrons de nous affranchir des contraintes de l’Union Européenne, de  l’Organisation Mondiale du Commerce,  du Fonds Monétaire International, et de ses  réformes structurelles qui font payer les pauvres, d’enrayer la spirale du déclin, d’ouvrir une perspective aux luttes et  de retrouver le chemin du progrès économique et social.

 

Il nous apporte également la preuve, par son taux de participation plus élevé qu’en moyenne nationale, que  bipolarisation et abstentions vont de pair. Dans  toutes les régions ou il y avait plus de deux listes au second tour, la participation a été plus élevée, en Corse, en particulier ou 69% des inscrits se sont rendus aux urnes alors qu’il y avait  4 listes en présence.

 

C'est un bon début, continuons le combat... 

 

Pour consulter l'ensemble des résultats, locaux ,régionaux, nationaux  rendez-vous à l'adresse suivante:

Les résultats - Le site officiel du ministère de l'Intérieur de l'Outre-mer et des Collectivités Territoriales
Partager cet article
Repost0

commentaires