Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 16:53

 

Lettre ouverte au syndicat de la magistrature par Charles Hoareau

http://www.rougemidi.org/spip.php?article7784

 

Chers amis


Permettez-moi cette familiarité pour avoir participé à quelques combats communs, avoir eu l’honneur d’être invité à vos congrès et être abonné à votre revue J’essaime).


J’ai pour une fois un reproche à vous faire au sujet de votre mur des cons : il n’est pas à jour !


En effet je doute fort que depuis hier vous ayez eu le temps de rajouter sur le tableau blanc de bureau devenu le plus célèbre de France, toutes les photos de tous les méritants qui s’expriment doctement sur le grave sujet de société qu’il constitue et qui préoccupe tant de chômeurs dont nous apprenons aujourd’hui que leur nombre bat des records sans que cela ne soulève de colère de la part des mêmes.


Si je peux me permettre un conseil bien que n’étant pas un spécialiste, dépêchez-vous d’enrichir votre galerie de portraits avec quelques-uns de ceux qui nous assomment avec ce qui est présenté comme la nouvelle du jour au point que même une ministre (curieusement celle de la justice alors qu’à faire parler un ministre il eut été plus judicieux de faire parler celui des arts photographiques ou celui de la connerie humaine) s’est cru obligée de dire son avis sur une œuvre d’art qu’elle n’a peut-être même pas vue en vrai.


Rajoutez s’il vous plait, ce chroniqueur du Figaro qui s’affole et parle « d’une liste de personnes à abattre », qui dit que le juge qui a mis Sarkozy en examen n’est pas impartial puisqu’il a signé une pétition.


Rajoutez s’il vous plait toutes celles et ceux qui depuis hier parlent de magistrats politisés (les autres, ceux qui ne sont pas au SM doivent être politiquement corrects ou pas politisés du tout et donc voter à droite si j’ai bien compris le discours et les écrits de nos aspirants cons).


Rajoutez celles et ceux qui nous parlent d’impartialité des juges et qui « oublient » l’arsenal judiciaire qui permet de condamner à la prison un voleur de mobylette et laisse libres les protagonistes de la caisse noire de l’UIMM.


Rajoutez les complices de l’affaire ADOMA, Société nationale d’économie mixte, où se mêlent des financements publics allant du Conseil Général 13 à l’Etat et qui ont de fait obligé 40 salariés mis à la porte au sens littéral du terme et en toute illégalité, à saisir la justice plus d’une 20aine de fois sans avoir obtenu le moindre début de réparation à ce jour.


Rajoutez celles et ceux qui n’ont jamais rien dit quand des employeurs s’assoient délibérément sur des décisions de justice comme à Mac Do Marseille où depuis 6 ans des délégués CGT se battent pour une réintégration pourtant ordonnée par la justice de la première instance jusqu’à la cour de cassation.


Rajoutez s’il vous plait tous les impunis des accidents du travail si souvent mortels, les coupables du scandale de l’amiante qui dans chaque procédure nient leurs responsabilités et font tout pour échapper à la 

justice.


Rajoutez celles et ceux, et donc pas seulement les journalistes mais les ministres qui nous gouvernent qui ne disent rien à UNILEVER dont le PSE à FRALIB a été annulé et qui refuse délibérément d’appliquer la décision de justice.


Rajouter aussi celles et ceux qui ne veulent pas voter la (timide) loi d’amnistie sociale trahissant une fois de plus les syndicalistes qui se battent pour leur emploi (et je ne parle même pas des des mêmes qui ont voté l’ANI et ses dispositions qui renforcent l’impunité de la délinquance patronale).

Rajoutez, s’il vous plait celles et ceux qui « oublient » que 200 ans après La Fontaine les animaux sont toujours malades de la peste capitaliste et que selon qu’ils soient puissants ou misérables la justice de classe les rend blancs ou noirs.


Si je repasse par vos locaux je me ferai un plaisir de rajouter des photos si certaines vous manquent.

 

                                                                                                                                le 26 avril 2013


Partager cet article
Repost0

commentaires