Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 14:17

 

En août 2012, le Conseil d'Etat avait confirmé l'annulation de l'élection cantonale partielle de juin-juillet qui avait vu le communiste Claude Gilardo, maire de Brignoles, l'emporter de seulement 13 voix face au candidat du FN, Jean-Paul Dispard.

 

Ce scrutin, marqué par une forte abstention de 66,65% (contre 56,86% et 61,89% lors des précédentes élections de 2011 et 2012), sonne comme un coup de semonce pour l'UMP et le PS à 150 jours des élections municipales.

 

Avec 40,4% des voix pour le candidat FN Laurent Lopez et 9,1% pour celui du "Parti de la France" Jean-Paul Dispard, l'extrême droite a nettement amélioré dimanche le score obtenu en 2011 puis en 2012 par le candidat frontiste (32,97% et 34,9% des voix).

 

La candidate UMP Catherine Delzers est arrivée en deuxième position avec 20,8% des voix, dans ce canton gagné par la gauche en 2012.

 

Le candidat du Parti communiste, Laurent Carratala, soutenu par le Parti socialiste, a obtenu 14,6% des voix, et la candidate d'Europe Ecologie Les Verts, Magda Igyarto-Arnoult, 8,9%.

 

Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, avait appelé à voter pour le candidat communiste, le PS ne présentant pas de candidat.

 

Sitôt le résultat connu dimanche soir, le Parti socialiste et le PCF ont  appelé à faire "barrage au FN" au second tour.

 

Point de vue personnel

 

Faire barrage au FN, après avoir fait barrage à la Droite c’est tout ce qui reste à la « gauche », désavouée par l’opinion,  en guise de programme . Qu’elle continue, elle est sur «  la bonne voie » et nous ( les exclus ou en voie de l’être et les couches moyennes inférieures), nous pataugeons chaque jour un peu plus dans la merde.

 

Il est de plus en plus nécessaire de prendre  la relève afin  d’ouvrir une perspective progressiste à Villiers comme ailleurs en remobilisant ceux qui se réfugient dans l’abstention ou pensent à tort que le vote Front National pourrait provoquer une réaction salutaire dont  les partis dits de gauche ne peuvent en l’état,bénéficier ; ils ne font,  d’ élection en élection,  que servir d’ascenseur à un dangereux extrémisme, pas seulement à l’initiative du Front National, qui a montré jusqu’à quelles

dérives  il pouvait se laisser aller, mais beaucoup trop  parmi les générations de l’après guerre ne veulent pas  le savoir.

 

Pas plus que le PS, le PCF le PG ne proposent de s’émanciper de la troïka, dont l’Union Européenne, pour retrouver notre souveraineté monétaire afin  regagner en compétitivité.

 

Qui plus est le PG recherche une alliance avec les verts, sans doute dans la perspective d’accélérer l’abandon du nucléaire civil  ce qui est un non sens économique.

                                            

J’ai cru un instant que nous nous étions émancipé de ces fadaises eh bien NON ça revient périodiquement comme le chien dent. Il y aura bientôt beaucoup de résultats électoraux identiques à celui de Brignoles.

 

L’Humain d’abord, cher au Front de gauche,  ne signifie rien si on ne précise pas ce qu’il y a derrière c'est-à-dire, au-delà des déclarations d’intentions, rien de concret qui permette de faire une  politique autre que celle d'austérité  mise en œuvre hier par la droite, aggravée aujourd’hui par le PS les verts et leurs alliés.


A poursuivre nous n’aurons bientôt d’autre alternative que de la boucler, la censure, le désinformation règnent déjà, ou d’entrer dans la clandestinité.

 

 

        Brignoles,suite, après le second tour

 

Négliger l'avertissement qui vient de Brignoles serait suicidaire. La « gauche» y a disparu !

 

                      Taux de participation en hausse (+ 12 %)   47,7 % selon les chiffres de la préfecture,

 

                                                   UMP                                               46,1 %

 

                                                Front national                                53,9 % soit 27,17 % des inscrits,

 

27,17% reportés au corps électoral national représente 11 411 400 suffrages.

 

A rapprocher des 24 % d'intentions de votes pour le Front national à l'occasion des prochaines élections européennes, la tendance est là, mais la courbe n'est pas encore asymptotique. (Une droite asymptote à une courbe est une droite telle que la distance de la courbe à la droite tend vers 0 lorsque l'abscisse ou l'ordonnée tend vers l'infini.).

 

Qui peut  oser dire "Continuons nous sommes sur la bonne voie"


  Souvenons-nous

 

Des démissions morales et politiques de même nature  qui ont conduit les SS à

 

Oradour sur Glane et Lidice,

 

 tous les ingrédients sont là : La Crise, l’austérité, la xénophobie

Construisons une alternative au libéralisme et à la politique du bouc émissaire

 

Les générations suivantes n’ont pas à faire repentance en notre nom.

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires