Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villiers sur Orge- La Vie en Blog
  • : Economie, social, environnement, éducation, santé, sciences et techniques, vie dans la cité...Et leurs prolongements politiques, tout peut être sujet d'échanges pour le commun des mortels...Un seul objectif, le dépassement du présent.
  • Contact

Recherche

22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 09:42

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2019 5 19 /07 /juillet /2019 13:29

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2019 7 14 /07 /juillet /2019 19:17

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 09:15

Madame Leroux, maire de Villiers sur Orge, ignore la législation et perd son sang froid : Elle en appelle    aux forces de l’ordre pour interdire l’enregistrement des séances du conseil municipal par un auditeur.

Rappel au règlement :

 http://www.courrierdesmaires.fr/44579/a-quelles-conditions-le-conseil-municipal-peut-il-etre-relaye-par-internet/

Enregistrer et retransmettre en ligne, via internet, un conseil municipal…

Les réponses d'Emile Gabrié, de la Cnil, et de Philippe Bluteau, avocat au barreau de Paris.

Est-il possible de filmer un conseil municipal pour une diffusion en ligne ?

Oui. Toute personne (maire, conseiller municipal ou membre du public) a le droit d’enregistrer et de retransmettre en ligne les débats du conseil municipal. Pour la diffusion, plusieurs conditions doivent être réunies.

Droit à l’image :

 Tout d’abord, l’enregistrement de ces débats ne doit pas troubler l’ordre de l’assemblée, sous peine de l’exercice par le maire de ses pouvoirs de police du conseil municipal. Il convient aussi de respecter le droit à l’image des personnes assistant aux séances publiques. Ainsi, sauf à ce que soit recueilli le consentement préalable des intéressés, il ne faut procéder qu’à des plans larges ou éviter de filmer et diffuser les visages de ces derniers, en procédant par exemple au floutage de ces personnes ou en recourant à un faible niveau de zoom.

Pas d’autorisation préalable pour filmer un élu :


Concernant les élus locaux, ceux-ci intervenant dans l’exercice de leur mandat public, ils n’ont pas à donner leur autorisation préalable à ce filmage. Dans la mesure où l’image et la voix en particulier sont des données personnelles, l’enregistrement et la retransmission audiovisuelle des séances des conseils municipaux relèvent par ailleurs de la loi informatique et libertés.

Dès lors, la diffusion en ligne des séances des conseils municipaux est également soumise aux règles suivantes :

  • déclarer le traitement auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ;
  • informer les personnes concernées (par exemple, par un affichage dans la salle du conseil ou l’insertion d’une mention spécifique dans le règlement intérieur de l’assemblée) ;
  • ou encore veiller à une durée de conservation des enregistrements adaptée à la finalité poursuivie (par exemple, une durée limitée au temps nécessaire pour établir les comptes rendus).

Emile Gabrié, chef du service régalien et collectivités locales, direction de la conformité de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)

 

Peut-on tenir un conseil municipal via la vidéo et internet ?

En l’état actuel des textes, cette modalité apparaît impossible. En effet, l’article L.2121-7 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) prévoit que « le conseil municipal se réunit et délibère à la mairie de la commune ».

Un seul et même « lieu »


Si, en vertu du même article, le conseil municipal peut également se réunir et délibérer, à titre définitif, « dans un autre lieu situé sur le territoire de la commune », cette exception ne permet pas de déroger à l’obligation de se « réunir » dans un « lieu », les deux termes imposant une rencontre physique, et non une mise en relation à distance.

En revanche, évidemment, rien ne s’oppose à la retransmission sur internet des séances du conseil municipal. Il est également envisageable que les convocations aux séances soient dématérialisées, l’article L.2121-10 du CGCT prévoyant que la convocation « est adressée par écrit, sous quelque forme que ce soit, au domicile des conseillers municipaux, sauf s’ils font le choix d’une autre adresse », ce qui permet, selon le ministre de l’Intérieur, « la transmission des convocations non seulement sur support papier mais aussi sous forme dématérialisée, afin de bénéficier des avancées technologiques », dès lors que « les modalités de la convocation reposent sur un choix du conseiller lui-même » (réponse du ministre de l’Intérieur à la question écrite n° 7320, JO du Sénat du 21 mai 2009).

Philippe Bluteau, avocat au barreau de Paris

Références

  • Réponses publiées dans Le Courrier des maires n° 286 de janvier 2015 (p. 42)
Partager cet article
Repost0
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 07:35

Par Jack Freychet en réponse à François Dhondt, tête de liste Villiers 2014, Maire adjoint, Enfance, Affaires Scolaires...

 

Merci tout d’abord de m’avoir replacé sur le devant de la scène. Au vu du tableau que vous avez produit et exposé dans votre dernier tract, intitulé « Bilan vu Par Villiers 2014 » distribué le 14 novembre, non encore publié ce jour 19 -11- 2013 sur votre site, sans doute parce qu’il s’agit de votre propre bilan, d’aucuns pourraient penser que six années après votre élection vous ignorez tout des conditions de l’évolution démographique de la commune dont vous êtes élu majoritaire Ce n’est pas le cas mais, si les chiffres que vous suggérez montrent que vous avez consulté les informations statistiques du Plan Local d’Urbanisme, par contre l’absence d’informations sur le contexte de chaque période, indispensables pour la compréhension du lecteur, apporte la preuve qu’il s’agit d’une tentative politicienne d’induire l’opinion en erreur.

 

Qu’en était-il en réalité, Villiers sur Orge comptait 754 habitants en 1962, 2455 en 1975 après l’aménagement des résidences de la Seigneurie, du parc, rue Pasteur et des Gentilhommières à l’initiative de la majorité de droite qui gérait alors les affaires de la cité, elle avait en outre initié deux opérations : L’une à l’angle de la rue Guy Môquet, et de la voie des prés, (l’actuelle rue Anne Frank). L’autre au-delà jusqu’à la rue des Rios soit au total 195 logements qui ont accueilli près de 600npersonnes, peut être plus selon les ratios de l’époque. C’est ainsi qu’en y ajoutant les occupants des constructions diffuses autorisées par le plan d’occupation des sols publié en 1975 le nombre des habitants de Villiers s’est trouvé porté à 3298en 1982 du simple fait de décisions prises avant l’élection d’une majorité de gauche (la vraie) en1977.

 

J’ajoute, toujours dans un souci de vérité, et pour votre gouverne, celles de vos amis politiques, que si nos prédécesseurs nous avaient laissé une commune déficitaire en équipements collectifs et en emplois, ils n’avaient rien commis d’irréparable et transféré une situation saine.

 

 Eliminés par nos partenaires socialistes en 1983 qui n’ont pas respectés leurs engagements et failli faire basculer la majorité municipale à droite à la suite du panachage éhonté qu’ils avaient organisé, il y avait alors encore moins de 3500 habitants à Villiers sur Orge.

 

Candidats nous écrivions à la veille de municipales de 1989 : « Tout nouvel accroissement de population doit être envisagé avec la plus grande prudence...cependant de nombreuses famille, le jeunes, nos anciens aux revenus modestes ne peuvent supporter les tarifs locatifs pratiqués à Villiers... Bien vivre à Villiers signifie aussi que chacun puisse bénéficier d’un logement de qualité correspondant à ses besoins et à ses moyens... Notre cité ne doit as être ségrégative Que serait-elle dans quelques années si tous ses jeunes étaient contraints de se loger ailleurs... ».

 

Il s’agissait prioritairement de satisfaire des besoins locaux. Réélus nous avons été bloqué par des manœuvres dilatoires, et les recours multiples déposés par des militants socialistes de concert avec la droite à laquelle vous appartenez. La loi SRU n’était pas encore sur les fonds baptismaux, elle ne deviendra applicable qu’en 2000 tout en étant dotée d’un système de pénalités pour contraindre les collectivités locales à réaliser des logements sociaux. C’est ce qui explique l’envolée démographique récente dont il faut souligner qu’elle conforte surtout le caractère de ville dortoir de notre cité malgré le dévouement de ces dizaines et dizaines de bénévoles qui ont su développer et faire vivre une vie associative riche et diversifiée. Votre souci de ne pas dépasser les 5000 habitants à Villiers est tardif. Le nôtre est beaucoup plus ancien, le mien en particulier. Il avait pour objet de préserver le caractère champêtre de notre commune et non de faire obstacle à la réalisation de quelques places en vue de l’accueil temporaire ou (et) sédentarisation de gens du voyage sans attendre une mise en demeure venue de plus haut.

 

 Je ne suis pas de ceux qui ont abattu les frontières dans le cadre de l’espace de Schengen pour ensuite tels Copée  et Valls stigmatiser les Roms  venus de l’est afin de détourner l’attention de l’opinion des vrais problèmes en particulier des évasions de capitaux vers les paradis fiscaux, y compris européens, la fraude et l’escroquerie à la TVA, l’optimisation fiscale d’entreprises nationales contrôlées par l’Etat – au total de 60 à 80 milliards d’euros chaque année, presque la charge de la dette – Je tiens mes sources, officielles, à la disposition de quiconque veut se donner la peine de les consulter, elles sont sur mon Blog, http://0z.fr/qZl56 vous en avez été informé. Mais sans doute comme tartuffe... Vous connaissez peut être la suite.

 

 Pour remplir les obligations de la loi SRU, y compris à hauteur de 25 %, il aurait suffit de réduire le nombre d’accessions et d’augmenter à due concurrence celui des logements sociaux, je ne vous ai jamais entendu faire cette proposition en conseil municipal. La marge est réduite mais c’est encore possible sans dépasser le seuil fatidique ainsi que nous y incitent, d’alternance en alternance, ceux qui détiennent les pouvoirs publics pour accueillir les ménages chassés de Paris et de sa première couronne par le coût encore plus élevé des loyers et de l’immobilier en général, foncier compris...ne cherchez  pas ailleurs l’origine de la densification des zones UH à Villiers lors du mandat précédent. Lisez, s’ils sont rapportés fidèlement au procès verbal, lorsqu’il sera publié, les propos tenus par madame Guillet lors de la réunion, du conseil municipal du 19 septembre dernier, si vous ne les avez pas écoutés attentivement. A défaut consultez encore une fois mon Blog ou je suis revenu sur ce dossier à plusieurs reprises, Cerné de toutes parts par les grandes surfaces de la périphérie, les commerces de proximité ne peuvent s’implanter ni se développer dans notre commune, c’est un fait avéré: J’ai été à l’origine de l’ouverture de la supérette, fermée nous l’avons recréée, de nouveau en difficulté j’ai proposé l’acquisition des murs ce qui fut fait après mon départ en 1998. Elle végète. Je n’ai pas lu dans vos propositions, je ne vous ai jamais entendu dire qu’il fallait réformer les circuits de distributions pour permette aux petits commerces de proximité de s’approvisionner à des conditions plus proches de celles des grandes surfaces, c’est pourtant là le vrai problème.

 

Toutes les animations possibles et imaginables que vous préconisez n’empêcheront pas les Villiérains et les Villiérains de se ruer vers des coûts moindres à Carrefour, Géant, Leclerc, intermarché, la croix blanche, Castorama etc. C’est dans la logique de la concurrence dite libre et non faussée imposée par les traités européens imbriqués les uns dans les autres tels des poupées russes. En dénoncer un seul ne nous permettrait pas de retrouver notre souveraineté, monétaire en particulier, pour regagner en compétitivité part rapport à l’Allemagne, ou il n’y a pas e salaire minimum généralisé, 7 millions de salariés perçoivent de  trois à 6 euros de l’heure, avec laquelle nous avons un déficit annuel 35 milliards d’euros. La cause en est la monnaie Unique, que vous adorez tel un veau d’or. Une fois le loyer, les charges et cotisations payés le chiffre d’affaire de la librairie ne permettait pas d’assurer un revenu à l’exploitant qui pour l’essentiel travaillait bénévolement, le local exigu n’offrait pas non plus la possibilité d’y accueillir des activités apportant un complément de ressources. Il a été impossible dans ces conditions de trouver un repreneur. La propriété jouxtant la Mairie, 1450 m2, ou il était possible d’y porter la surface de plancher à près de 600 m2, plus du double selon les règles en vigueur en y associant un service à caractère public, aurait pu constituer une alternative, hélas elle avait été vendue. Parmi ceux qui l’ont fait vous trouverez vos amis politiques. Qu’avez-vous dit, qu’avez-vous fait en ce temps là alors que vous étiez déjà maire adjoint? Aujourd’hui alors que les réserves foncières acquises ont été utilisées ou bradées que reste-t-il pour dynamiser le centre Ville ? Tout est à recommencer alors qu’il ne reste plus de terrains disponibles sauf à démolir les constructions existantes. Il y a quelques années il y avait un projet de liaison verte piétonne reliant, Epinay, Villiers, Ballainvilliers par le plateau, le solde devant être conservé en terres agricole ou réservé pour des équipements sportifs ou autres. Elle butte sur la route de Chasse le reste ne va tarder à subir les assauts des promoteurs immobiliers. Elle été abandonnée sans la moindre réaction de votre part autrement qu’à la veille des prochaines municipales n’est-ce pas de l’opportunisme ?Je n’ai pas approuvé le reclassement de l’espace vert excentré dit de centre ville en zone constructible, ni même le projet dans son ensemble et vous ?La zone d’activité peut-elle se développer alors que le France est en cours de désindustrialisation et de délocalisations boursières sans que le pouvoir actuel comme le précédent fasse autre chose de renvoyer béatement l’embellie à toujours plus tard. Il est à noter également que la communauté d’agglo se préoccupe de distribution de produits importés mais pas de productions intra muros et pour cause. Quelles sont vos propositions pour y remédier ? Je suis bien entendu favorable aux circulations douces mais qu’apporterait au sein d’un habitat

pavillonnaire  une emprise de 1,5 mètres de large sinon des nuisances pour les riverains ? Par ailleurs je ne vois guère ou est l’intérêt d’une piste cyclable matérialisée sur la chaussée par une bande blanche rue Jean Jaurès ou ailleurs! Si vous trouviez le rata infect plutôt que cracher à posteriori dans la soupière vous aviez la faculté de changer de cuisinière et de reprendre votre indépendance ainsi que le l’ai fait en cour de mandate n quittant le groupe des élus Renouveau Solidaire. Oh certes vous avez eu quelques velléités mais vous avez vite remis le petit doigt sur la couture du pantalon. Il n’est jamais trop tard pour mieux faire. Je vous invite, en tant que maire adjoint à l’enfance, à vous interroger sur les conséquences de la densification des groupes scolaires alors qu’en construire un troisième aurait permis de réduire les déplacements, y compris piétons et d’améliorer la circulation en centre ville lors de l’entrée et de la sortie des élèves. Je vous invite à vous insurger contre la loi Peillon qui ne constitue qu’un transfert de charges supplémentaires dont les contribuables locaux et les usagers des services rendus par la commune subiront, in fine, les conséquences financières et vous rappelle qu’il appartient au pouvoir central de créer les conditions qui permettraient de réduire les inégalités socio culturelles d’origine, en particulier par l’abaissement des effectifs par classes, et non pas aux communes sinon nous renforcerons et validerons un système éducatif à deux vitesses. En réalité vous ne proposez que de gérer la pénurie, c’est-à-dire d’ajouter de l’austérité à l’austérité venue de plus haut, de rogner les dépenses pour équilibrer les comptes, sans faire de sentiment, je vous cite, et des mesures coercitives via la création d’une police municipale en fait le bâton sans même la carotte.

Ne cherchez pas dans ces quelques phrases des préoccupations autres que l’intérêt que je porte à ma commune, à ses personnels et au bien être de mes concitoyens anciens et nouveaux et, vous priant de m’excuser d’avoir si longuement mobilisé votre attention, Veuillez agréer monsieur le candidat mes salutations les meilleures.

Le 18 novembre 2013 , Jack Freychet.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 17:03

Jack Freychet,                                                                        le 7 mai 2019

Villiers sur Orge                                                                    

Références Client : 5 022 607 643          

Objet : Refus d’installation du Linky.

                                                                                          Direction  EDF SA,

                                                                                          22/30 avenue deWagram

                                                                                      Paris                                                                

 Copie à EDF Service Client -TSA 20012 - 41975 BLOIS Cedex 9    LRAC 1A15070669217

Madame, monsieur,

Votre courrier daté du 26 avril non référencé m’annonçant la pose prochaine d’un compteur dit Linky ne m’est parvenu que le 2 mai suivant, miracle sans aucun doute de la privatisation des services postaux

J’y suis  résolument opposé car il constitue, de votre part, une rupture unilatérale d’avec le contrat qui nous lie. 

En effet, embauché dans les IEG en 1954 , dès ma titularisation  un an plus tard, j’ai bénéficié des garanties contractuelles du statut national des personnels de l’entreprise en matière de sécurité de l’emploi, mais également de protection sociale,  de fourniture et de tarification des énergies électrique et gazière ainsi que des prestations afférentes que j’ai conservées  après ma mise en inactivité de service en 1991.

J’ai été scandalisé par la teneur de ce courrier ainsi que celle  du document annexé qui fait un éloge dithyrambique des potentialités du compteur Linky hors de la réalité et qui vont « compliquer plutôt que simplifier la vie » de tous ceux et celles qui se  laisseraient prendre par ce miroir aux alouettes.

Vous écrivez sur le document joint :

Vous pouvez changer la puissance de votre contrat, à distance, sans l’intervention d’un technicien Enedis » : Certes la mention serait portée sur ma facture, la belle affaire,  mais qui, sur le terrain vérifiera l’adéquation entre la puissance souscrite, la puissance installée et la consommation sinon le mouchard linky?

En quoi des estimations seraient-elles injustes, dès lors qu’elles permettent d’égaliser les règlements sur l’année entière en lissant les pics de consommation, à conditions qu’elles soient évaluées correctement, ne serait-ce qu’à la suite d’un passage annuel de l’agent releveur qui pourrait également recueillir les réclamations et les desiderata des abonnes ?  

Subsidiairement alors que le document traite apparemment du monophasé je rappelle que mon installation électrique est en triphasé ce qui ne pose aucun problème en cas de délestage global mais que par contre, pour ce qui concerne l’effacement il est nécessaire de traiter phase par phase ce qui peut nécessiter des repérages suivis d’ adaptations des circuits correspondants et par conséquent des dépenses  pour faire face à ces nouvelles contraintes qui n’avait pas  été imposées à l’origine par les textes de référence.

J’ajoute que mon installation n’est pas blindée, comme celles de tous vos autres clients, par conséquent  à partir d’une certaine fréquence les CPL peuvent générer des pollutions radiatives nuisibles à la santé mais cela reste à confirmer par des scientifiques, chercheurs, statisticiens compétents et non par des apprentis sorciers.

Qui plus est, ayant pris contact téléphoniquement (09 69 32 15 15)  avec l’organisme émetteur de ma  facture pour rectifier d’une part mon identifiant internet erroné et mon prénom mal orthographié il m’a été répondu, par message  électronique, dont j’avais transmis l’adresse téléphoniquement, que je pouvais le faire moi-même  sur mon espace client sur lequel je me suis rendu pour constater que je devais au préalable valider les conditions d’utilisation, de type léonin  qui, si elles protègent  «  EDF » contre toute « attaque »,  ne me semblent offrir aucune garantie pour ce qui concerne la pérennité  de mon actuel contrat de livraison  des énergies  l’électrique ou gazière. Ainsi d’ex  usager, exclu progressivement du champ statutaire je deviens  client et comme tel  assujetti à des décisions venues de plus haut dont il est devenu impossible de contester les fondements.

Ayant rapidement  épuisé les connaissances de mon interlocuteur, de son propre aveu  agent contractuel  d’un organisme privé, sur les sujets abordés celui-ci a demandé une pause afin d’en référer à son superviseur. De retour en ligne, il m’a conseillé d’appeler linky Enedis au 0800054659 pour en savoir plus ou mon nouvel interlocuteur, toujours agent contractuel, c'est-à-dire encore hors statut des IEG, du moins ce qu’il en reste, m’a déclaré que si je persistais dans mon refus d’accepter le compteur linky  je serais en 2021 contraint de payer le coût des interventions que je serais amené à solliciter, ce que j’interprète comme étant une tentative d’intimidation et de passage en force.

D’ailleurs les interventions en local nécessitent un effectif disponible, compétent et motivé à même d’apporter des réponses et de prendre des initiatives sans en avoir à toujours se référer à un superviseur chargé (et formaté) à quelque niveau que ce soit, de faire appliquer des directives venues de plus haut ou à défaut de botter en touche.

Enfin, le courrier du 26 avril 2019 ne portant pas explicitement mention d’une adresse précise pour la réponse, j’adresse la  présente à EDF SA (héritière présumée de l’EDF originelle)  22-30 Avenue de Wagram Paris par LRAC, copies à ENEDIS (linky) Corbeil Essonne 31 avenue de chante merle Corbeil Essonne, EDF Services Clients- TSA 20012, Blois, ENEDIS 10, rue de la Mare Neuve 91080 Courcouronnes.

Avec mes remerciements pour l’attention que vous porterez à ce courrier,

Veuillez agréer madame, monsieur l’expression de mes sincères salutations. 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 13:12

 Réflexions et propositions  après la réunion publique du 11 juin 2019

Malgré l’ambiguïté des propos, les précautions oratoires, les non dits, c’est habituel chez madame le maire, il est apparu qu’elle avait décidé de confier l’aménagement à une société qui prévoit la construction de 70 à 75 logements sur le site des Sénillières mi en accession mi en location.

Il est incontestable que les occupants d’où qu’ils viennent, de l’extérieur comme de l’intérieur avec des personnes âgés ou handicapés qui, venant occuper un logement plus petit après avoir cédé un pavillon ou un logement plus grand à des familles plus nombreuses avec enfants généreront  des charges supplémentaires pour notre collectivité.

Or Villiers sur Orge est déjà très endettée, les dotations de l’Etat sont passées de 161euros habitant en 2008 à 72  en 2019 qu’il convient de déflater. Elle a déjà commencé à brader son patrimoine. Bientôt il ne restera plus rien.

Selon le comité des finances locales (le CFL organisme chargé des concilier les intérêts  collectivités territoriales avec ceux de l’État, tout un programme pour les adeptes de la lecture fine.), la taxe d’habitation supprimée en totalité en 2020, serait compensée  par le transfert au bloc communal de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties.  Le solde  serait comblé par un prélèvement sur le produit de la TVA,  les départements seraient dédommagés par une part de CSG .

L’ensemble constituant une perte budgétaire  de l’Etat, déjà en déficit et surendetté, qui devra trouver de nouvelles recettes.

La grande tambouille !  

Les  contribuables  et les consommateurs paieront d’une manière ou d’une autre mais pas les grosses fortunes, l’ISF ayant été supprimée par Macron.

Dans ces conditions il est aberrant de décider aujourd’hui d’un programme qui au mieux se concrétiserait après les prochaines élections municipales en 2020  sous l’égide d’un conseil municipal renouvelé. Aussi nous devons exiger :

1 : Un moratoire, un sursis à statuer, sur le projet d’aménagement du sentier des Senillières.

2 : Créer parallèlement un groupe de travail indépendant des organisations politiques comme de la municipalité mais autant que faire se peut représentatif de la population locale, chargé de procéder à :

a) Un audit de la situation financière de la commune et de ses perspectives afin  d’évaluer ses capacités à assumer des dépenses accrues, ainsi que les mesures qu’elle devrait mettre en œuvre pour y faire face qui peuvent aller jusqu’à faire payer les prestations servies au prix coutant,  réduire drastiquement le personnel communal puis transférer l’ensemble des compétences communale aux collectivités périphériques…

b) Une réflexion poussée sur l’aménagement du secteur  des Sénillières  tout en conservant le bénéfice de l’apport foncier de le commune, environ 5000 mètres carrés ce qui est énorme vu le prix actuel des terrains à bâtir, sous forme d’équipements publics dont elle resterait propriétaire.

c) Stopper la vente, et pour les mêmes raisons des  parcelles AE 94 et AE95 rue Gabriel Péri.

c) Exiger de la commune qu’elle rende publics des comptes d’administrations du CCAS depuis 2008, ainsi que les comptes rendus des activités.

d) Exiger de l’Etat qu’il associe les moyens correspondant à tout transfert de compétence.

Ce texte a été rédigé le 12 juin au matin à partir des informations dont je disposais.

Addendum : Les échanges qui ont eu lieu après la présentation du projet donnent à penser :

  1. Qu’un groupe « d’opposition » aux pratiques actuelles de madame le maire cautionnées par sa majorité serait en cours de constitution.
  2. Que la diversité des propos des différents intervenants, leur refus d’aborder la question centrale qui porte sur la capacité  de la commune de faire face aux charges induites par ce nouveau programme compte tenu de  l’érosion, passée, présente et prévisible  de ses ressources financières, le consensus qui pourrait surgir en son sein avant l’élection municipale, après des  affrontements à fleurets mouchetés sur " un peu plus  un peu moins de surface habitable"  se situerait dans le prolongement des errements actuels.

Il ne suffit pas de changer les hommes et les femmes qui sont aux leviers de commandes à quelque niveau que ce soit, Local, Départemental, Régional, National il faut changer de pratiques et redonner sens au mot DEMOCRATIE qui peut prendre autant de signification qu’on peut lui accoler d’adjectif. Ainsi une démocratie populaire est infiniment supérieure à la dictature de la bourgeoisie, c'est-à-dire d’une infime minorité de nantis pour le plus grand bénéfice des nantis au détriment du plus grand nombre.

Affaire de conscience collective, c’est là ou le bât blesse à Villiers sur Orge comme ailleurs.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 19:05

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 19:26

Les européennes : des élections pour rien ! Comme le pressentait le syndicat France Police – Policiers en colère, le scrutin européen a bien été une vaste fumisterie

 

par Syndicat France Police - Policiers en colère

 

 

résultats européennes 2019

Seulement 205.276 voix séparent le Rn (23,31%) de Lrem (22,41%). Les suffrages cumulés obtenus par ces deux partis politiques ne représentent en réalité que 21,88% du corps électoral soit 1/5e des électeurs. Pourtant, les deux finalistes de la dernière présidentielle enverront chacun 23 députés à Strasbourg..

Mais pas de dissolution de l'Assemblée nationale ni de changement de Premier ministre ou même de simple remaniement en perspective ! Macron promet même d'intensifier sa politique ! A vos porte-monnaie..

Alors ? Elections, piège à cons ?

Les seuls véritables gagnants de ces élections sont les élus eux-mêmes qui viennent de décrocher l'Euromillions grâce à vos bulletins de vote.

Ni les six mois de mobilisation des Gilets jaunes ni les élections européennes n'auront eu raison de cette majorité qui n'a pas bougé d'un iota sa politique mortifère.

Comme attendu, les élections européennes ne règleront aucun des maux des Français et des policiers.

A noter dans le même temps la cinglante défaite de l'ancien ministre de l'Intérieur et premier ministre Manuel Valls qui tentait de se refaire la cerise à Barcelone. Mais les Catalans, eux, ne s'y sont pas trompés. Prochaine étape pour Valls ? Caracas ?

Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 12:52

Cette adresse au PCF est facile à situer dans le temps, je n'ai rien à y ajouter si ce n'est que Trump n'a pas fait pire que Hillary Clinton et s'est même montré  plus précautionneux , soucieux vraisemblablement de ne pas être livré à la vindicte publique, à moins que le jugement, à postériori,  de l'Histoire pèse sur sa conscience..QUI sait ? Les voies du Seigneur sont impénétrables...

Ci après ma réponse au dossier qui m’a été adressé par la section économique du PCF et Denis Durand dont vous devez avoir eu connaissance. En tant que natif de la Creuse j’en ai transmis copie à la fédé du 87, elle reste en attente de modération mais il est vraisemblable qu’elle restera censurée.
« Je n’ai pas attendu votre état comparatif des programmes du PCF et de la France insoumise pour tirer un trait sur Mélenchon, plus communiste que les communistes plus écolos que les écolos; qui multiplie les ambiguïtés et porte trop de casseroles à la queue pour être jugé crédible. C’est un opportuniste de première qui n’hésite pas, après avoir sans vergogne demandé à L’ONU d’autoriser le bombardement des forces libyennes pour laisser le champs libre aux « djihadistes » manipulés par l’occident, à l’époque principalement Cameron, Blair, Clinton, Obama, Sarkozi puis Holande) à se réclamer de Poutine pour ce qui concerne son action au Moyen Orient. Le moins qu’on puisse dire est que la lucidité n’est pas son fort.
Comme tous les trotskistes, c’est un globaliste mondialiste, à l’image des néos cons étasuniens, défenseurs de la démocratie bourgeoise, mais il y en a aussi beaucoup chez nous, en réalité tous ceux ou presque qui peuvent encore surfer sur la « crise » environ 60 % de la population, pendant que les poussés vers le chômage, la précarité, l’exclusion crèveraient la gueule ouverte à défaut de faire appel à la charité publique. .
Lors des manifestations anti Khomry j’ai rencontré suffisamment de militants du parti de gauche pour être convaincu qu’ils n’avaient rien dans le cigare au-delà du – y a qu’à faut qu’on –
Je n’ai pas été déçu car je n’attendais rien de leur part sinon confirmation de mon analyse, d’ailleurs les communistes n’ont fait que seriner les antiennes sur l’Europe sociale, la leçon venues de plus haut, que comme soeur Anne nous ne verrons pas venir.
En outre les uns et les autres ont débité le couplet sur le réchauffement climatique qu’ils prétendent d’origine anthropique ce qui, pour un observateur un tant soi peu informé, est manifestement faux. La meilleure solution en matière d’énergie est le recours au projet Myrrha et Guinevere voir https://www.youtube.com/watch?v=lvk4wj_T9v0&feature=youtu.be et au travaux de même type pour le développement de générateurs nucléaires à même de recycler le plutonium plutôt que de l’enfouir, effectués un peu partout dans le monde mais pour cela il faut chercher. Par ailleurs l’augmentation du co2 n’est pas un handicap mais un atout pour la végétation qui reverdit, les cultures en général…Consulter à ce sujet www.pensee-unique.fr Rédigé par un scientifique, ce site traque les nombreuses distorsions des connaissances scientifiques en matière de réchauffement climatique et d'autres sujets ...Il vaut mieux commencer par les références de l’auteur
Votre état comparatif ne m’apprend rien de plus par rapport à ce que je savais déjà sur la dérive droitière
de la direction du PCF. Une lecture rapide m’a permis d’y retrouver les thèses que vous défendiez dans votre bouquin Un autre crédit est possible le temps des Cerises 2005 (ISBN 2-84109-583-5).
Nous sommes en 2016, la situation s’est encore aggravée. N’est-ce pas la preuve que votre argumentaire de l’époque était inopérant ou à tous le moins qu’il n’a pas été jugé crédible ? Et pendant ce temps là Marine Le Pen a fait son chemin à un point tel qu’au lendemain du premier tour lorsque vous demanderez à tous ceux et celles qui vous ont alerté de faire barrage au Front National, alors que vous partagez la responsabilité de sa montée en puissance en filant le train à la social démocratie, je vous rétorquerai tel Jean Sallem : « ELECTIONS PIEGES A CONS » Editions Flammarion Antidote.
L’Union européenne supra nationale sous l’égide étasunienne a été créée pour conforter la main mise du Capital mondialisé (sens générique) sur les richesses de la planète et pour l’asservissement des peuples. Elle plonge ses racines bien avant la seconde guerre mondiale une première tentative de concrétisation fut L’Amgot (Allied Military Government of Occupied Territories ) qui prévoyait la mise de la France sous protectorat étasunien, Giraud pour remplacer De Gaulle ce que le poids de la résistance intérieure n’a pas permis avec le soutien des Soviétiques. Nous sommes aujourd’hui gouverné par les clones de ceux qui ont livré jean Moulin à la gestapo à cet effet.
Que faire ? Sinon sortir de l’UE, quitter l’Otan, abandonner l’euro en tant que monnaie unique, retrouver notre souveraineté économique et monétaire, exiger le respect de la charte des nations unis bafouée par l’occident et ses valets, dénoncer la cour pénale internationale qui n’est qu’un instrument au service des pays riche de l’occident au détriment des autres ( Penchez vous sur les cas Bagbo et Milosevic) et laver notre linge sale en famille sur une base de classe que le la direction du PCF a déserté alors que les nantis (le 1%) accompagnés des mercenaires à leur solde sonnent la charge à chaque aube qui se lève.
Le crédit est nécessaire, mais d’abord il faut contrôler tous les organismes financiers prédateurs, emprunter directement à la BCN, ensuite éviter les fuites en contrôlant les mouvements de capitaux inutiles. Ma grand-mère en son temps me disait « ne t’acharnes pas, tu ne rempliras jamais une passoire » affaire de bon sens…Des mesures protectionnistes sont indispensables mais incompatibles avec les traités européens. Que proposez-vous en la matière?
De même il n’est pas possible de réduire le déficit de notre balance commerciale, essentiellement avec les pays de l’UE, hors énergie, sans relancer notre appareil productif et recourir aux droits de douane.
Pour ce qui concerne les migrants il y a ceux qui fuient la misère, d’autres la guerre, il faut cesser de nous ingérer dans les affaires des autres pour y semer le désordre la mort et les exactions de toutes natures, les assassinats ciblés, chacun aspirant à vivre et travailler au pays, ils y resteraient très majoritairement surtout si nous les aidons dans leur développement plutôt que de piller leurs ressources naturelles et le fruit de leur travail. Originaire du centre de la France j’ai été très jeunes témoins direct du flux et reflux des gens du nord lors de la seconde mondiale, mes aïeux avaient fait le même constat de lors de la première.
Les Africains ne tentaient pas de traverser la méditerranée dans des embarcations de fortune sous Kadhafi.
Les exemples sont légion.
La lutte des classes, dont l’enjeu pour les travailleurs est l’appropriation collective des moyens de productions et d’échanges, ne se décrète pas, elle se pratique au jour le jour, sur le terrain, dans les entreprises, personnellement j’y ai laissé mon déroulement de carrière, au sein de la vie associative, partout ou une occasion de dialoguer se présente. Le suffrage universel venant a posteriori valider les acquis consécutifs aux luttes que les contestataires du système, qui doivent comprendre que la condescendance ne leur sera d’aucun secours à priori, doivent mener pour sortir de ce qui n’est qu’un nouvel esclavage.
Pour cela il faut revenir aux fondamentaux :
" Dans la production sociale de leur existence, les hommes nouent des rapports déterminés, nécessaires, indépendants de leur volonté; ces rapports de production correspondent à un degré du développement de leurs forces productives matérielles. L'ensemble de ces rapports forme la structure économique de la société, la fondation réelle sur laquelle s'élève un édifice juridique et politique, et à quoi répondent des formes déterminées de conscience sociale. Le mode de production de la vie matérielle domine en général le développement de la vie sociale, politique et intellectuel. Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. À un certain degré de leur développement, les forces productives matérielles de la société entrent en collision avec les rapports de production existants, ou avec les rapports de propriété au sein desquels elles s'étaient mues jusqu'alors, et qui n'en sont que l'expression juridique. Hier encore formes de développement des forces productives, ces conditions se changent en de lourdes entraves. Alors commence une ère de révolution sociale...." Karl Marx, Contribution à la Critique de l'Économie Politique, 1859 ( Repris sur Wikipédia)
Nous vivons une période pré révolutionnaire, qui exige des changement fondamentaux encore faudrait-il populariser ce concept ce dont jadis le PCF se chargeait, aujourd’hui il n’en a plus, collectivement, ni la capacité ni la volonté, à de rares individualité près la classe Oeuvrière reste l’arme au pied, la plupart des salariés ne se réveillent que lors d’une délocalisation pour améliorer les plans sociaux, mais c’est déjà trop tard les emplois son perdus.
A propos : la lutte des classes selon Staline http://jafreyvil.over-blog.com/2016/02/entretien-staline-hg-wells.html qui s’il n’avait jeté, a marche forcée, les bases d’un industrie lourde n’aurait pas été en mesure de résister aux hordes nazies que l’occident avait lancé vers l’est en juin 1941. Avait-il d’autre solution que de faire vite ?
Toute pathologie, quelle que soit sa nature nécessite un bon diagnostic (un état des lieux et de leur environnement) incluant tous les paramètres à pendre en compte au sein de l’énoncé du problème posé. La thérapie doit être énoncée, pédagogiquement, le plus simplement possible de manière à être comprise du plus grand nombre, la plus brève possible pour de même être accessible. Pour les présidentielles un recto verso devrait y suffire. Le dossier que vous m’avez adressé est loin du compte, à mon humble avis votre remède s’apparente à un cautère sur une jambe de bois.
Que diable comme Alexandre de Macédoine tranchez le noeud Gordion qui vous relie à la globalisation mondialisation via l’Union européenne sinon demain nous seront tous des grecs. Ne laissez pas le champ libre à la droite et à ses extrêmes prolongements, au fascisme rose qui les nourrit et s’accommode des nazis ukrainiens.
Je reste bien entendu disponible pour débattre contradictoirement et prolonger la réflexion mais je n’est jamais été un béni oui oui et ne le serai jamais. Aux Etats-Unis entre l’extrême calamité Hillary Clinton folle va-t-en guerre, ne serait-ce que pour cela j’aurais opté sans hésitation pour Trump

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 08:40

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 07:12

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 17:02

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 06:48

Cet article est reposté depuis ....

Partager cet article
Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 17:20

OU et pourquoi  l’Homme est devenu blanc

 

Le professeur Cheikh Anta Diop nous démontre comment les Africains après avoir migré ont muté suite à des adaptations climatiques. Ce qui prouve que la vie a commencé en Afrique. Beaucoup de scientifiques racistes refusent cette réalité; mais comme Cheikh Anta Diop le dit : "Si l'homme noir n'avait pas migré, nous serions tous noirs".

Partager cet article
Repost0
10 mars 2019 7 10 /03 /mars /2019 13:41

J’ai beaucoup d’estime pour Bassam Taham  ses analyses et prises de positions sur les événements au moyen orient et en Syrie voire ailleurs. Mais que va-t-il faire dans cette galère européenne, et sur quelle bases, aux côtés de l’UDMF alliée de l’UDI lors des municipales de 2014 à Bobigny.

Etait-ce une alliance de circonstance ou plus profondément un alignement sur les orientations politiques et économiques de L’UDI  très proches pour ne pas dire identiques à celles de Macron ?  Des précisions s’imposent,  pour en savoir plus il faut aller à la source:

UDI : La droite et le centre de progrès

http://parti-udi.fr/une-economie-libre-et-competitive/#

 

Un rapide détour vers le programme de l’UDMF (l’Union des démocrates musulmans de France) ou le flou et les ambiguïtés dominent n’est pas de nature à apporter les apaisements nécessaires. Plutôt que la création d’un  label halal ou kasher,  les conditions d’abattage d’un autre âge sans étourdissement, réminiscence du sacrifice d’Abraham,  doivent être interdites, de même que le transport d’animaux vivants, au-delà de quelques kilomètres, sauf cas exceptionnels et dans des conditions adaptées.  Les conditions d’élevage doivent être améliorées.

 

 Rien ne peut justifier des souffrances inutiles infligées au monde animal  sous couvert de préceptes religieux obscurantiste et barbares. Raison suffisante pour m’interdire d’accorder mon suffrage  à des candidats  qui s’en réclament. En outre   aucun des aspects de notre environnement ne doit pas non plus  être soumis à la loi du profit le plus grand dans le laps de temps le plus court qui autorise toute les dépravations.

 

Qui plus est Bassam Taham se fend d’une contre vérité lorsqu’il laisse entendre que l’UE serait réformable,  alors que  la règle de l’unanimité le rend impossible et que  son statut prévoit que les Etats  membres ne peuvent valablement délibérer qu’après avoir obtenu son feu vert. En  fait l’UE a été conçue de manière à ce que son  parlement n’ait aucun pouvoir, ce qui rend également toute élection vaine puisque les parlements des pays membres  n’ont d’autre faculté que de transcrire les directives européenne en droit national : C’est  la commission européenne, organisme non élu qui commande. Il est à noter que  son premier président fut en 1958 Walter Hallstein, un ancien nazi qui en 37 et 38 avait jeté de concert avec Hitler et Mussolini les bases de l’Europe des Lander à laquelle se  sont  longtemps opposés  les Gaullistes et les communistes, une espèce en voie de disparition. Depuis la France a été découpée à cet effet pratiquement sans opposition de l’ensemble de la classe politique.

Il a certes beaucoup à dire et à écrire mais en résumé si les nazis ont perdu la seconde guerre mondiale  les transnationales économiques et financières via l’impérialisme Allemand sont toujours  à la barre de l’UE, Macron et quelques autres ne sont que des supplétifs. N’oublions pas non plus le rôle pervers joué  par le sionisme, lui aussi mouvement politique transnational, que Macron et ses sbires voudrait assimiler à de l’antisémitisme alors que le racisme est le fait  des  ignorants de ce  que furent les grandes et lentes migrations des sapiens qui font que nous sommes tous de la même espèce sur l’ensemble de la planète.

N’oublions pas non plus les provocations de casseurs à l’instigation de ceux qui veulent museler l’opinion à l’aide d’une législation encore plus répressive.

 

Tenter de rassembler dans la diversité sur des objectifs identifiés est certes louables encore faut-il qu’ils soient réalistes pour être crédibles et répondent à l’attente d’une majorité de l’opinion pour obtenir un rapport de force permettant l’appropriation collectives, ne serait-ce que progressive, des grands moyens  de productions et d’échanges y compris médiatiques. A ce sujet lire ou relire Le talon de fer, ou l’analyse marxiste à la portée du commun des mortels, un ouvrage de Jack  London 1908. Il avait été publié dans l’Humanité, en feuilleton, 10 ans plus tard. Il peut encore servir de bréviaire.

 Même s’il n’a pas réponse à tout, Asselineau en disant  que la France ne peut retrouver le chemin de la croissance en l’absence de souveraineté monétaire, touche juste,  c’est pourquoi il préconise un Frexit et ses modalités. J’ai là au moins une raison d’accorder mon suffrage à la liste de l’UPR lors de la prochaine présidentielle tout en ayant conscience des limites d’une telle démarche dans le contexte actuel.

Plutôt que de multiplier de vaines déclarations tous azimuts mieux vaudrait  tenter de rassembler autour de ce concept,  l’élargir et l’expliciter, il  finira par s’imposer mais de temps perdu et de cadavres inutiles au bord du chemin.

Mais pour rassembler au-delà des sensibilités et des confessions il faut des  dénominateurs communs :

  • D’abord la laïcité car, si  les croyances sont respectables lorsqu’elles ne conduisent pas au crime, nombre de leurs  excès  sont condamnables, leur instrumentalisation par les profanes, ou non, de même. La mythologie, même si elle a pu influer par le passé sur de multiples générations et continue à le faire  n’est pas l’Histoire. Le monothéisme, concept récent,  n’est pas de génération spontanée…
  • Ensuite  l’analyse économique et politique avec en finalité un objectif à atteindre, en l‘occurrence nous fournir les moyens d’éradiquer les inégalités sociales et de développement chez nous bien évidemment tout en reconnaissant aux autres le droit d’avancer dans la même voie. 

Pour ce qui concerne la Laïcité  l’Ecole pourrait être le facteur décisif qui permette la remise à l’heure de la réalité des faits qui commence à se faire jour dans des cercles encore trop restreints. Cela nécessite  une refonte totale de notre système éducatif, qui passe par la formation des enseignants, qui pour la plupart véhiculent souvent des inepties reprises des médias, le contenus des programmes, la pédagogie.

S’en tenir au programme de l’UDI, celui de l'ADMF ne  changeraient rien au film actuel.

L’accueil des exilés politiques doit être maintenu mais les critères d’appréciations doivent être conforme aux valeurs de la République en ce qu’elles ont d’universel, la vraie, pas celle de Macron, sinon nous seront submergés par les rebuts de tous ceux qui ont fait le djihad version islamiste actuelle,  en Tchétchénie, dans l’ex Yougoslavie, en Albanie, en Afrique et au moyen Orient dont Fabius a dit qu’ils faisaient du bon boulot en Syrie ainsi que par  les mercenaires potentiels en quête d’un pactole de survie.

 Laisser  Schengen en l’état comme le préconise  Bassam Taham n’est pas la solution.

Il nous faut arrêter de nous ingérer dans les affaires des autres, condition    sine qua non du rétablissement de la paix là ou nous avons semé la désolation, pour faciliter le  retour des expatriés dans leur pays d’origine qui est aujourd’hui freiné par l’occident qui refuse et combat la  multipolarité pour s’assurer d’une domination sans partage de la planète, de ses ressources naturelles et humaines au bénéfice du Capitalisme transnational et de ses avatars.

Personnellement j’apprécie la multipolarité comme une  tentative de découpage de la planète   en zones d’influences ce qui en l’absence de réactions nationales pour de nouvelles solidarités (Ce dont l’UE de par sa nature est incapable)  nous ferait au mieux tomber d’une dépendance dans une autre. Tout ce qui peut permettre d’affaiblir l’impérialisme occidental est bon à prendre mais temporairement.

Nous devons :

  1. Rétablir le contrôle aux frontières car il n’est pas possible d’accueillir toute la misère du monde alors qu’il y a déjà près de 10 millions de chômeurs totaux ou partiels en France et que les manifestations de  désespoir frappent à nos oreilles via les gilets jaunes.
  2. Faire en sorte que tous les résidents sur la terre de France soient traités sur un pied d’égalité en matière d’emploi et de protection sociale. A travail égal salaire égal, cela vaut aussi pour les femmes ce qui ne revient pas à dire que l’égalité consiste à opposer une équipe féminine de rugby à une équipe masculine, en de nombreux domaines, en termes de procréation en particulier, les hommes et les femmes sont complémentaires et le resterons au moins aussi longtemps qu’il a fallu aux premiers hominidés pour devenir sapiens.  
  3. Rétablir les relations diplomatiques avec le gouvernement  Syrien pour traiter du cas des femmes et des enfants, par contre les auteurs de crimes ou d’actions délictueuses  doivent être jugés et rendre des comptes  là ou ils ont été commis. Ceux qui les  y ont incité doivent être déférés en justice là ou ils se trouvent y compris aux plus hautes fonctions.
Partager cet article
Repost0